Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'entreprise Tefal soupçonnée de pressions sur l'Inspection du travail

-
Par France Bleu Pays de Savoie

Selon le syndicat CNT, la société basée à Rumilly aurait fait écarter de son site une inspectrice du travail qui voulait renégocier les accords sur les temps de travail chez Tefal. Les responsables de l'entreprise et de la direction du travail nient ces accusations.

Illustration
Illustration © Radio France

Dans un tract syndical, la mouvance anarchiste CNT affirme que l'entreprise Tefal, basée à Rumilly, a obtenu la mise à l'écart d'une inspectrice du travail qui intervenait sur le site haut-savoyard.

Cette inspectrice cherchait à renégocier les accords sur le temps de travail au sein de la société. Mais elle en aurait été empêchée par le directeur départemental de l'Inspection du travail, qui l'aurait convoquée et recadrée. A la suite de cet entretien, la fonctionnaire, choquée, a été mise en arrêt maladie.

Le délégué régional de la CNT, Gilles Gourc, affirme que ce rendez-vous de recadrage entre l'inspectrice et son supérieur hiérarchique aurait été piloté par la direction de Tefal.

Tefal : Gilles Gourc, le délégué régional de la CNT, joint par William Borel.

En clair, selon la CNT, le fabricant d'articles de cuisine aurait trouvé cette inspectrice un peu gênante, et aurait donc exigé son départ. Mais la direction du travail en Haute-Savoie nie avoir subi des pressions de la part de l'entreprise Tefal.C'est ce qu'affirme Anne Coste, la directrice du cabinet du préfet, selon qui "aucune preuve" ne pourra venir confirmer ces accusations.

Soupçons de collusion entre Tefal et l'Inspection du travail : les explications de William Borel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu