Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'escadre de drones monte en puissance à la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard

-
Par , France Bleu La Rochelle

L'unité des drones prend de l'ampleur sur la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard. Désormais, quatre escadrons spécialisés, répartis sur l'ensemble du territoire français depuis 1932, sont regroupés en un seul et même lieu : Cognac.

Un des drones Reaper de l'Escadre de Surveillance de Rapprochement et d'Attaque (Photo 2018)
Un des drones Reaper de l'Escadre de Surveillance de Rapprochement et d'Attaque (Photo 2018) © Radio France - Pierre MARSAT

L'ESRA (Escadre de Surveillance, de Reconnaissance et d'Attaque) regroupe, pour l'instant,  neuf drones (trois systèmes de 3 vecteurs chacun), et en accueillera un quatrième en fin d'année. C'est donc un doublement du nombre de drones basés à Cognac : on passe de 6 à 12 engins, qui sont utilisés en ce moment, dans le cadre de l'Opération Barkhane, au Niger, pour lutter contre les terroristes djihadistes.  

Lors de la cérémonie d'installation de cette escadre de surveillance, de reconnaissance et d'attaque, et de ses quatre escadrons, quatre officiers de l'Armée de l'Air ont été décorés et félicités ce lundi pour leurs actes de guerre qui ont visé à surveiller et neutraliser plusieurs groupes djihadistes au Niger.

Une maintenance française

Parmi ces quatre escadrons localisés à Cognac, l'Escadron de Soutien Technique Aéronautique assure la maintenance de ces drones. Jusque là, c'étaient des Américains qui assuraient la maintenance, car le drone est de conception américaine (le Reaper). Maintenant ce sont des militaires français qui vont travailler sur les drones. L'escadron de soutien technique aéronautique, c'est aujourd'hui 115 militaires, dont bon nombre travaillent au Niger.

Interview du Colonel Nicolas Lyautey, qui commande la Base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard

Interview du Commandant Eric Roussel, qui commande l'Escadron de Soutien Technique Aéronautique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess