Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'espérance de vie dans les Ardennes est plus faible que dans le reste du Grand Est

mardi 7 août 2018 à 11:24 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne

Baisse de la population et espérance de vie plus faible : voilà les principaux constats de l'INSEE pour la région Grand Est. Selon les chiffres de l'année 2016, le département des Ardennes est le département où l'espérance de vie est la plus faible pour les femmes.

La population du Grand Est vieillit plus fortement que dans le reste de la France.
La population du Grand Est vieillit plus fortement que dans le reste de la France. © Maxppp - Julio Pelaez

Reims, France

Au 1er janvier 2017 selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), la région Grand Est compte 5.550.000 habitants : une population en baisse par rapport à 2015 et qui s'explique notamment par un déficit de naissances dans la région et un taux de mortalité plus élevé qu'au niveau national.

Alors que dans la Marne la population reste plutôt stable, la population diminue de 0,75 % entre 2015 et 2016 dans les Ardennes. Le département des Ardennes est même le département du Grand Est qui perd le plus de population sur cette période. Et ça s'explique avant tout par un solde migratoire négatif :  il y a plus d'habitants qui quittent le département -2000 personnes en 2016- que de nouveaux arrivants. 

Espérance de vie faible mais taux de fécondité élevé dans les Ardennes 

Autre constat : l'espérance de vie à la naissance est de 83,3 ans pour les femmes ardennaises, soit la plus faible de tout le Grand Est, et elle est bien en dessous de la moyenne nationale. "Il y a relativement moins de cadres dans les Ardennes que dans le Grand Est, et puis par contre plus d'ouvriers, et donc on peut imaginer que c'est une des explications qui conduisent à cette espérance de vie plus faible pour les femmes et les hommes dans les Ardennes", explique Samuel Balmand du service des études de l'INSEE Grand Est. 

Reste qu'il n'y a pas de déficit de naissances puisque les femmes ardennaises en âge de procréer font plus de bébés que dans la Marne par exemple : 1,9 enfant par femme en moyenne. Ce qui n'empêche donc pas la baisse de la population globale.