Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'espoir de retrouver "une vie normale" pour les 350 personnes vaccinées ce samedi à Châteauneuf-sur-Loire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

Le ministre de la Santé l'avait promis, la campagne de vaccination s'accélère ce week-end partout en France, y compris donc dans le Loiret. A l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire, trois cents personnes reçoivent une première dose ce samedi, un soulagement après des semaines d'attente.

Plus de 300 personnes ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca ce samedi à Châteauneuf-sur-Loire.
Plus de 300 personnes ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca ce samedi à Châteauneuf-sur-Loire. © Radio France - Marine Protais

La campagne de vaccination contre le Covid-19 s'accélère dans le Loiret. Comme annoncé ce vendredi, huit centres ouvrent exceptionnellement leurs portes ce samedi, pour vacciner des soignants mais aussi des personnes de plus de 75 ans et des plus de 50 ans avec comorbités.

La mairie de Châteauneuf-sur-Loire a prévenu les patients ce vendredi soir, pour une vaccination dès ce samedi matin.
La mairie de Châteauneuf-sur-Loire a prévenu les patients ce vendredi soir, pour une vaccination dès ce samedi matin. © Radio France - Marine Protais

A l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire, pas moins de 350 personnes auront reçu une première dose d'AstraZeneca d'ici la fin d'après-midi, essentiellement des personnes âgées qui ont été prévenues ce vendredi par la mairie, soit la veille pour le lendemain. Pour beaucoup, c'est un soulagement, après de longs mois d'attente.

Retrouver une vie "un peu plus normale"

Philippe, 78 ans, attendait ce moment depuis un mois et demi. Alors quand il a reçu un coup de fil vendredi pour lui dire que des créneaux s'étaient libérés, forcément, il a sauté sur l'occasion. "Comme ça, on va peut-être pouvoir essayer de circuler un peu plus sans crainte d'attraper le Covid !", s'enthousiasme-t-il.

A l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire, trois personnes ont été vaccinées toutes les cinq minutes ce samedi.
A l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire, trois personnes ont été vaccinées toutes les cinq minutes ce samedi. © Radio France - Marine Protais

Cela fait plus d'un an qu'on est confiné nous ! Une sortie par semaine pour faire les commissions et c'est tout ! On ne voit plus d'enfants, plus de famille, plus personne ! Ça commence à bien faire. - Philippe, 78 ans

Comme lui, ils sont des dizaines à trépigner d'impatience, assis sur des chaises devant trois tentes blanches, les fameux box de vaccination.

La crainte du vaccin AstraZeneca

"Bonjour monsieur ! Savez-vous quel vaccin on va vous administrer ?" Cette infirmière pose la question à toutes les personnes qu'elle reçoit dans son box. Et comme souvent, la réponse est "non". De nombreux retraités présents ce samedi s'attendaient à se faire injecter une dose de Moderna. Finalement, c'est l'AstraZeneca.

Trois tentes de vaccination ont exceptionnellement été installées à l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire.
Trois tentes de vaccination ont exceptionnellement été installées à l'espace Florian de Châteauneuf-sur-Loire. © Radio France - Marine Protais

L'AstraZeneca a eu très mauvaise presse au démarrage, alors qu'en fait, les études montrent qu'il serait presque meilleur que les autres vaccins. - Elise Evrard, médecin généraliste

D'où la présence d'un médecin généraliste dans ce centre de vaccination. Le Docteur Elise Evrard est surtout là pour rassurer et informer les patients. "Répondre aux questions est très important parce qu'ils ont entendu tout et son contraire sur l'AstraZeneca. Donc il faut recentrer les choses pour leur communiquer des données valables et qu'ils puissent être vaccinés sereinement", insiste la médecin. 

Un accompagnement qui se fait surtout pour la première injection car la deuxième ne se fera pas dans ce centre, mais en pharmacie ou chez un généraliste.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess