Société

L'essentiel de l'info du lundi 26 septembre : la Foire St Michel, un trafic de drogue et un appel à témoin à Pont l'Abbé

Par Nolwenn Quioc, France Bleu Breizh Izel lundi 26 septembre 2016 à 7:29

La chasse aux bonnes affaires à la Foire St Michel de Brest
La chasse aux bonnes affaires à la Foire St Michel de Brest © Radio France - Hervé Cressard

Un réseau de trafic de drogue devant la Justice à Quimper à partir d'aujourd'hui. La Foire St Michel a encore une fois séduit les Brestois malgré son format réduit. Une explosion de gaz a fait deux blessés grave à Lannion

Un énorme trafic de stupéfiants jugé à Quimper aujourd'hui

Le tribunal correctionnel va se pencher pendant trois jours sur un réseau de trafic de drogue. 13 personnes sont soupçonnées d'avoir participé, d'une manière ou d'une autre, à ce réseau, basé dans le Sud Finistère mais qui rayonnait jusqu'en Normandie.

L'article complet ICI

Une petite Foire Saint Michel à Brest

Malgré l'interdiction du déballage des adultes, pour raisons de sécurité, les Brestois ont pu profiter hier de la traditionnelle Foire Saint Michel. La place de la Liberté a accueilli, comme tous les ans, des enfants brocanteurs d'un jour. Après un début un peu timide, le soleil et la foule ont fait leur apparition dans la matinée. La fête foraine et le marché étendu ont aussi attiré du monde.

Deux personnes blessées dans l'explosion d'une bouteille de gaz à Lannion

L'explosion s'est produite au quatrième et dernier étage de l'immeuble, ce dimanche soir vers 20h. Elle n'a pas provoqué d'incendie, mais les habitants des autres appartements ont dû quitter leur logement. Un homme et une femme d'une quarantaine d'années ont été grièvement blessés et ont été hospitalisés.

Un appel à témoin après l'accident à la Fête foraine de Pont l'Abbé

Un homme est dans un état grave après un accident sur une attraction, samedi soir. Il a été électrisé alors qu'il était sur une plateforme de Waterball, une installation qui permet de flotter sur l'eau à l'intérieur d'une grosse bulle en plastique. D'autres personnes auraient reçu des décharges électriques. La gendarmerie leur demande de se faire connaître, en appelant le 02 98 87 06 64

Partager sur :