Société

L'Essentiel :Jacqueline Veyrac toujours recherchée, faible mobilisation des policiers niçois devant le palais de justice

Par Hugo Charpentier, France Bleu Azur mardi 25 octobre 2016 à 21:01

Petite mobilisation ce mardi après midi des fonctionnaires de police à l'appel d'une intersyndicale;
Petite mobilisation ce mardi après midi des fonctionnaires de police à l'appel d'une intersyndicale; © Maxppp - .

1- Toujours pas de nouvelle de Jacqueline Veyrac, enlevée depuis lundi midi. Aucune demande de rançon n'a été encore formulée 2 - Petite mobilisation ce mardi après-midi des fonctionnaires de police à l'appel d'une intersyndicale.

1- Kidnapping : Toujours pas de nouvelle de Jacqueline Veyrac, enlevée depuis lundi midi dans le centre ville de Nice. Pour le moment, selon son avocate, aucune demande de rançon n'a été formulée par les ravisseurs. En revanche, un premier contact aurait été établi dès lundi avec l'un des fils de cette riche femme d'affaire. Une enquête a été ouverte pour "enlèvement et séquestration en bande organisée" et "association de malfaiteurs". Aucune piste n'est exclue par la police judiciaire de Nice. La victime, Jacqueline Veyrac, est âgée de 76 ans. Elle est à la tête du Grand Hôtel de Cannes, un palace cinq étoiles sur la Croisette, et d'un restaurant gastronomique de Nice, La Réserve. Le personnel des deux établissements a reçu pour consigne de ne pas communiquer.

2 - Policiers : Un gros « flop » pour les syndicats Alliance et UNSA Police qui ont appelé leurs collègues à se rassembler devant les palais de justice ce mardi midi. A Nice, ils n'étaient qu'une cinquantaine à répondre présents. Reçus par les procureurs de Nice et de Grasse, ils ont fait part de leurs souhaits en matière de réponses pénales à apporter face aux agressions à l’encontre des policiers. Ils exigent notamment le rétablissement des peines planchers ainsi qu'un nouvel encadrement de la légitime défense. Ce mercredi, un autre syndicat policier, Unité SGP police Force Ouvrière, appelle à une "marche de la colère". Départ à midi de la place Masséna direction le palais de la Préfecture. Les syndicats seront également reçus dans la journée par le Président de la République, François Hollande.

Partager sur :