Société

L'Essentiel - Kidnapping à Nice et mise en examen dans un club libertin cannois

Par Valentin Dunate, France Bleu Azur mardi 25 octobre 2016 à 7:57

Nice, le lundi 24 octobre 2016 - Avenue Emilia où Jacqueline Veyrac a été enlevé
Nice, le lundi 24 octobre 2016 - Avenue Emilia où Jacqueline Veyrac a été enlevé © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/Sebastien Botella

Les 3 infos à la une ce matin : 1 - Jacqueline Veyrac, 76 ans a été enlevé ce lundi en plein centre-ville de Nice. 2 - Un vigile d'un club libertin mis en examen à Cannes. 3 - Des maillots de l'OGC Nice aux enchères.

1 - Kidnapping. Jacqueline Veyrac, 76 ans, a été enlevée lundi devant son garage, avenue Emilia à Nice. Elle est notamment propriétaire du Grand Hôtel à Cannes. Elle avait déjà été victime d'une tentative d'enlèvement en 2013. Les précisions ici.

2 - Club libertin. A Cannes, un vigile de 42 ans a été mis en examen et écroué ce lundi pour homicide volontaire. Samedi soir, dans le club libertin dans lequel il travaille, Boulevard Carnot, il est soupçonné d'avoir poussé un client, un américain de 63 ans qui a fait une chute mortelle d'une quinzaine de mètres dans la cage d'escalier. Le patron du club libertin "L'anonyme" a été entendu en garde à vue, puis relâché.

3 - Enchères. Ce mardi soir, l'OGC Nice organise à l'Hôtel des Ventes Nice Riviéra ,une vente aux enchères de maillots. 21 lots composés de maillots particuliers, des maillots que Nice et Rennes portaient lors de la rencontre en hommage aux victimes de l'attentat, rencontre du 14 aout dernier. Les maillots vont donc par deux : un rouge et un blanc, Rennes et Nice, sans sponsor, seul le nom du joueur est inscrit dans le dos et un grand coeur formé avec les noms des victimes orne la poitrine.18 lots seront donc mis en vente à 200 euros : prix de départ. Trois maillots différents seront eux aussi vendus mais seul : l'un sera floqué Mario Ballotelli, l'autre Dante et le troisième Younes Bellanda. Les sommes récoltées seront reversés à l'association Promenade des Anges qui vient en soutient aux victimes. La vente debutera à 19 heures. Elle se fera sur place (50 rue Gioffredo) mais certains qui au préalable se sont inscrits, pourront faire monter les prix par téléphone ou par internet.

Partager sur :