Société

L'Essentiel - Une rentrée sous haute sécurité à Nice et des arrêtés anti-burkini azuréens devant la justice

Par Valentin Dunate, France Bleu Azur mardi 30 août 2016 à 7:57

Vigipirate à Cannes
Vigipirate à Cannes © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/Franz Chavaroche

Les trois infos de ce mardi 30 août : Nice investit six millions d'euros dans la sécurité, le comité contre l'islamophobie a une nouvelle fois saisi la justice et espère obtenir la suspension des arrêtés municipaux anti-burkini et Alizé Cornet éliminée d'entrée de l'US Open.

1 - Rentrée. Christian Estrosi annonce le renforcement de la sécurité dans les 154 écoles de la ville de Nice pour près de 30 000 écoliers. Après l'attentat du 14 juillet, la ville multiplie les dispositifs : chaque école et crèche aura systématiquement des patrouilles de sécurité à chaque entrée et sortie, des caméras de vidéo-surveillance, un système d'alarme anti-intrusion et des badges d'accès pour le personnel. Des mesures estimées à 6 millions d'euros.

2 - Burkini. Le tribunal administratif de Nice examinera mercredi matin les arrêtés anti-burkini pris à Nice, Menton et Roquebrune-Cap-Martin. Le comité contre l'islamophobie a une nouvelle fois saisi la justice et espère obtenir la suspension des arrêtés municipaux. La semaine dernière le Conseil d'Etat a suspendu l'arrêté anti burkini pris à Villeneuve Loubet. En d'autres termes, la plus haute juridiction administrative a estimé que les burkinis, ces tenues de baignade intégrale ne troublent pas l'ordre public et que la mairie n'ont pas le droit de prendre cette décision.

3 - Tennis. Un petit tour et puis s'en va, c'est déjà fini pour Alizé Cornet à l'US Open. La Niçoise a perdu dès le premier tour du tournoi de tennis à New York ce lundi. Défaite en 56 minutes face à la Croate Mirina Lucic-Baroni 6-4 6-1. Le Niçois Gilles Simon joue ce mardi face au Tchèque Radek Stépanek.

Partager sur :