Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’État autorise les cirques avec animaux à Megève en Haute-Savoie, la maire menace de démissionner

vendredi 10 août 2018 à 14:51 Par Nina Valette, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le torchon brûle entre la sous-préfecture de Bonneville et la maire de Megève (Haute-Savoie). Catherine Jullien-Brèches refuse en effet d’accueillir un cirque avec des animaux sur sa commune. Mais la sous-préfecture a réquisitionné le terrain pour autoriser l’événement. Un affront selon l’élue.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Megève, France

"Je n’ai qu’une envie : démissionner" menace Catherine Jullien-Brèches maire DVD de Megève (Haute-Savoie). Depuis quelques jours, l’élue et la sous-préfecture s’opposent sur un dossier épineux, celui des cirques avec des animaux. 

Mairie contre sous-préfecture

En janvier dernier, Catherine Jullien-Brèches et ses équipes prennent une délibération puis un arrêté municipal pour interdire les cirques avec des animaux sauvages et domestiques. La maire entame donc un dialogue avec le cirque ZAVATTA Caplot qui doit venir pendant l’été et d'après l'élue, ils trouvent un terrain d'entente.

"L’emplacement pour le cirque n’existe plus. Là où il y avait de l’herbe pour les animaux, il y a un parking maintenant. Nous avions besoin de places, donc le terrain n’est plus idéal pour accueillir les animaux" justifie Catherine Jullien-Brèches. Dans un échange de mails, le cirque accepte de venir sans animaux d'après l'élue savoyarde.

D’après la mairie, le cirque était aussi  en lien direct avec la sous-préfecture qui a réquisitionné le terrain pour le spectacle. Une situation qui agace l’élue : "J’ai dit au sous-préfet que j’avais envie de rendre les clés de la ville ! Ce n'est pas normal, l’État vient s’immiscer dans la gestion des communes" lance l'élue de Megève.

Au-delà des places de parking, c’est aussi par conviction que la municipalité refuse d’accueillir ces animaux "Ce n’est pas très humain comme méthode. Ils sont en plein soleil sur le bitume" ajoute Catherine Jullien-Brèches. 

La maire regrette que l’État, via la sous-préfecture de Bonneville ne respecte pas son choix. Elle va donc faire un référé liberté, contre l’arrêté du préfet avant de conclure "non je ne me laisserai pas faire."