Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Etat débloque 45 millions d'euros pour la fibre en Périgord

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Ce sont les quatre députés LREM et Modem de la Dordogne qui l'annoncent : l'Etat vient de débloquer 45 millions d'euros pour aider au développement de la fibre en Dordogne

Un tableau de fibre optique - illustration
Un tableau de fibre optique - illustration © Maxppp - Maxppp

L'Etat vient d'annoncer le déblocage de 45 millions d'euros pour soutenir l'installation de la fibre en Périgord. C'est ce qu'annoncent les quatre députés LREM et Modem du Périgord dans un communiqué. 45 millions d'eruos, c'est 18% de l'enveloppe totale de 250 millions d'euros ouverte pour ce dossier. C'est donc la concrétisation de la promesse de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, qui s'y était engagée lors de sa venue en Dordogne à Saint Hilaire d'Estissac en septembre dernier. 

Le but est de combler le retard pris dans le domaine de la fibre estiment les quatre députés de la Dordogne. Selon le baromètre de l'action publique, seuls 10% des logements ou des professionnels étaient raccordables au 30 juin dernier.

Loin derrière la Corrèze (22%) et la Charente (26%). Au total, 475 millions d'euros financés par l'Etat, le département ou encore la région sont investis pour développer la fibre en Dordogne. Le président du département Germinal Peiro veut que chaque habitant du Périgord puisse avoir la fibre devant chez lui en 2025. Le département a signé 300 millions d'euros de marchés pour la deuxième phase de ce développement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess