Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Haute-Vienne, les associations locales bénéficient d'aides alimentaires en urgence

-
Par , France Bleu Limousin

La crise sanitaire pèse encore sur les plus démunis. Les associations d'aides alimentaires le constatent, la demande explose et il faut suivre le rythme niveau stocks. L'Etat et la région débloquent des enveloppes pour les associations, comme la Banque Alimentaire, qui tournent à plein régime.

La banque alimentaire reçoit 50% de produits en plus pour pallier une forte demande des associations locales.
La banque alimentaire reçoit 50% de produits en plus pour pallier une forte demande des associations locales. © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

Depuis le confinement, les associations s'activent pour répondre à la demande croissante d'aide alimentaire. L'Etat et la région ont envoyé des aides d'urgence pour y faire face. La Banque alimentaire approvisionne 80 points de distributions en Haute-Vienne. Elle a reçu 100.000 euros d'aides pour constituer deux fois plus de colis alimentaires car toutes les associations locales ont vu leurs dépenses s'envoler de 30 % en moyenne.

Une aide précieuse car des collectes nationales ont été annulées en raison de l'épidémie de Covid-19. La Banque Alimentaire a été privée de 15 tonnes de stocks en produits d'hygiène et alimentaires. Le nombre de bénévoles a doublé depuis le déconfinement. La demande augmente remarque Mireille Bréchet la présidente : "On a toutes les familles qui repartaient "au bled" comme on dit et qui sont restées sur le territoire français. Les étudiants aussi sont restés notamment les étrangers, sans revenus, donc on est obligé de les aider. On distribue 240 colis tous les lundis rien qu'aux associations étudiantes". 

J'étais à sec comme beaucoup d'étudiants

Cette détresse alimentaire s'illustre particulièrement chez les étudiants. Beaucoup ont perdu leurs jobs d'été et sont restés confinés en chambre universitaire comme Yzem : "J'étais serveur dans l'événementiel tous les étés et là ,avec la crise sanitaire, tout a été annulé. J'étais à sec comme beaucoup d'étudiants et je me rends compte que c'est ça la vraie galère, de ne pas savoir si je vais manger le lendemain." L'aide fournie également des produits d'hygiène, un point très important pour Yasmine : "En tant que femme, les serviettes hygiéniques sont vitales. Il y a aussi le gel douche, le shampoing, le dentifrice... c'est le minimum de dignité pour un étudiant".

Les aides alimentaires pour les étudiants continueront jusqu'à la rentrée scolaire, en septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess