Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'été de tous les dangers pour les usagers de la Poste dans le Cher

mercredi 19 juillet 2017 à 18:06 Par Michel Benoît, France Bleu Berry et France Bleu

Bureaux fermés cet été, tournées supprimées : la situation n'aurait jamais été aussi difficile à la Poste du Cher si on en croit la coordination des comités de défense des bureaux de poste. Certains bureaux fermeront jusqu'à trois semaines consécutives. Du jamais vu !

La coordination des comités de défense des bureaux de poste est inquiéte pour la distribution du courrier cet été dans le département du Cher
La coordination des comités de défense des bureaux de poste est inquiéte pour la distribution du courrier cet été dans le département du Cher © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Le bureau de poste du Val d'Auron fermé depuis lundi et jusqu'au 5 août. Où est le service public ? s'insurge la coordination des comités de défense des bureaux de poste du Cher. La faute à la convention signée en début d'année entre La Poste, l'état et l'association des Maires de France. Cette nouvelle convention autorise la Poste à fermer ses bureaux jusqu'à trois semaines consécutives en période estivale. Une convention qui donne plus de latitude à la Poste dénonce Jocelyne Vatan, porte-parole de la coordination : " La population a aussi besoin de la Poste l'été. Et contrairement à ce que certains pensent, ce n'est pas l'été qu'il y a le moins de monde dans les campagnes". Depuis le début de l'année, l'avis du conseil municipal n'est plus obligatoire pour permettre à la poste de fermer un bureau, seul l'avis du maire est nécessaire " dénonce là encore la coordination.

La coordination des comités de défense des bureaux de poste du Cher veut maintenir la pression - Radio France
La coordination des comités de défense des bureaux de poste du Cher veut maintenir la pression © Radio France - Michel Benoit

Le nombre de tournées de facteur diminue également fortement cet été : "Pas moins de 8 tournées supprimées sur Bourges depuis le 4 juillet !" déplore la coordination. Des tournées qui disparaissent définitivement. Le courrier est alors réparti sur les autres facteurs : "ils ont plus de travail et passent donc plus tard. Parfois pas avant 16H00, explique Jocelyne Vatan. C'est plutôt gênant pour recevoir son journal" .

La coordination des comités de défense a créé un logo pour illustrer son combat - Radio France
La coordination des comités de défense a créé un logo pour illustrer son combat © Radio France - Michel Benoit

On pourrait en arriver à ce que le facteur ne passe plus que tous les deux jours affirme la coordination qui cite la recommandation de la cour des comptes : un bureau de poste pour 20.000 Habitants ! A Fussy, le bureau de poste est menacé depuis novembre dernier. Jennifer Barrat, membre du comité de défense ne se dit pas forcément optimiste : "Mais on tiendra et on retardera l'échéance. Jusqu'à la prochaine génération qui elle, sera prête à tout faire par internet. mais n'oublions pas qu'un bureau de poste qui ferme, c'est moins d'entreprises qui viennent s'installer, moins de commerces, moins d'habitants... le début de la désertification". La poste justifie cette réorganisation par une baisse du trafic courrier de 20 % sur Bourges en 3 ans. En revanche, le trafic colis se développe. Deux tournées de fin d'après-midi ont été créées. Le 25 juillet, la coordination de défense des bureaux de poste du Cher se rendra à la direction de la Poste à Bourges. Elle compte remettre les milliers de signature de sa pétition.