Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’été en Corse : tapage et nuisances sonores, c'est reparti !

mercredi 27 juin 2018 à 11:06 Par Hélène Battini, Patrick Rossi et Pierre-Louis Antoniotti, France Bleu RCFM

Tapage et nuisances sonores : le problème réapparaît chaque été. Certains commerçants usent et abusent de musique à forte intensité. Ce qui exaspère les riverains. Plaintes, passages de la police, amendes, voire fermetures administratives dans les pires des cas. C'est le même refrain chaque année.

Tapage et nuisances sonores : le problème réapparaît chaque été.
Tapage et nuisances sonores : le problème réapparaît chaque été. © Maxppp - maxppp

Une mesure de fermeture administrative de 15 jours pour un commerçant, en pleine saison, a un impact financier non négligeable. Une sanction évoquée par le préfet de Haute-Corse et applicable dans le cadre de tapage nocturne. Avec la saison estivale, la notion de vivre ensemble en prend un sérieux coup. Musique trop forte ou non autorisée sont souvent à l'origine des plaintes. Des faits qui peuvent aller de la simple amende à la fermeture administrative, qui selon la gravité des faits peut, elle, passer de 15 jours à 3 mois. Les précisions de Gérard Gavory, le préfet de Haute-Corse.

Des habitants ont même dû changer leurs habitudes

À Bastia, la population est partagée sur ce sujet. Muriel habite sur la place du marché. Depuis plus de deux ans, elle est confrontée à ce problème : " On a déposé plainte plusieurs fois au commissariat, pour le moment cela n'a pas donné lieu à beaucoup de réactions de la part des pouvoirs publics...On a été obligés de positionner notre chambre de l'autre coté de l'appartement..."D'autres semblent moins dérangés par le bruit, comme cette habitante du marché de Bastia : "J'habite sur le marché...moi _je les laisse travailler, j'ai été commerçante_, on a le double vitrage..."

Un dialogue nécessaire

À Bastia, la musique à forte intensité dans certains commerces dérange. La ville a reçu quelques plaintes. Certains habitants ont été contraints de changer leur chambre de place pour atténuer le bruit. La mairie en appelle au dialogue. S’il y a des infractions, elles seront sanctionnées, a déclaré Pierre Savelli le maire de Bastia. "Entre un son supportable et insupportable il suffit de quelques décibels de différence...Il faut que les commerçants soient à l'écoute des riverains, et que eux comprennent que _l'activité économique peut passer par quelques petites nuisances_..."

L'auteur des nuisances peut être condamné à une amende de 68 euros, 45 si il paye dans les trois jours.