Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'été, les urgences des hôpitaux de Vaucluse ne désemplissent pas

jeudi 21 août 2014 à 11:42 Par Thomas Séchier et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Propice aux activités de plein air et à l'arrivée massive de touristes, la période estivale correspond à un pic d'affluence dans les services d'urgences des hôpitaux vauclusiens. Celui de Carpentras, proche du Mont Ventoux, est particulièrement sollicité.

Les urgences de l'hôpital d'Avignon
Les urgences de l'hôpital d'Avignon © MaxPPP

Ni métro ni boulot, mais bobos. C'est un peu le dicton des vacanciers qui s'aventurent sur le Mont Ventoux ou en Luberon chaque été. En ajoutant les traditionnelles piqures, ce sont des milliers de patients qui sont soignés dans les hôpitaux vauclusiens durant la période estivale.

Les urgences surchargées

Au centre hospitalier d'Avignon, le nombre de patients peut atteindre 200 en une seule journée l'été, contre 140 à 160 les jours d'affluence hors période estivale. La plupart du temps, il ne s'agit que de blessures superficielles ou bégnignes, mais souvent causes de grand tracas.

Bobologie / ENRO

A Carpentras, le pôle santé accueille tous les cyclistes accidentés sur le Ventoux . C'est une catégorie de patients bien spécifique dont les personnels du service des urgences doivent s'occuper.

Bobologie / SON

Selon une enquête de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, la durée de passage aux urgences est plus rapide chez les personnes atteintes de lésions traumatiques ou d'empoisonnements, 60% d'entre elles sortant moins de deux heures après leur arrivée. Elle est plus longue chez les patients victimes de malaises, fatigue, maux de tête, problèmes digestifs ou respiratoires, qui requièrent davantage d'examens.