Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'été se prépare en coulisse, dans les serres de la ville de Montbéliard

lundi 27 mars 2017 à 18:36 Par Simon Cardona, France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis quelques jours, les communes reprennent des couleurs grâce aux massifs de plantes qui réapparaissent. Mais comment une ville de la taille de Montbéliard s'organise-t-elle pour arriver à ce résultat ? Tout se joue en coulisse.

Sabrina Mettétal arrose des semis destinés à fleurir Montbéliard cet été
Sabrina Mettétal arrose des semis destinés à fleurir Montbéliard cet été © Radio France - Simon Cardona

Montbéliard, France

C'est déjà l'été ! En tout cas pour les quatre agents municipaux chargés de la production des 40 000 plantes destinées à fleurir Montbéliard. Pendant que les tulipes, pensées et autres fleurs du printemps fleurissent la ville en mars, les jardiniers s'activent pour faire pousser les plantes d'été.

"Tout commence à la nursery" - Vincent Courty, chef de culture

Tout commence dans la première serre. Forte humidité et 24 degrés sont nécessaires en permanence pour favoriser au maximum la croissance de la plante. Il faut entre dix jours et un mois pour que les semis deviennent des petites plantes.

Puis vient l'étape de rempotage. Un travail de fourmi pour Sabrina Mettétal, employée municipale : "C'est sûr, il ne faut pas être brusque. Il faut prendre les pieds un par un, sans les écraser, pour les rempoter individuellement."

Il ne reste plus qu'à laisser le temps faire son travail. Chaque plante est entreposée dans des "tunnels", une étape essentielle pour Vincent Courty : "Les tunnels de finition des plantes, ce sont des serres comparables aux conditions légèrement supérieures aux conditions extérieures. Ce qui a pour effet de ralentir leur croissance et de les endurcir, pour qu'elles soient assez robustes le jour J."

Chaque plante finit sa croissance dans un de ces "tunnels" sous l'oeil bienveillant de Vincent Courty, chef de culture - Radio France
Chaque plante finit sa croissance dans un de ces "tunnels" sous l'oeil bienveillant de Vincent Courty, chef de culture © Radio France - Simon Cardona

Les fleurs et autres plantes vertes d'été seront mises en place vers le 20 mai à Montbéliard, après les Saints de glace.

Description du processus de production des plantes par Vincent Courty, chef de culture de la ville de Montbéliard

"Entretenir une ville qui a un plamarès quatre fleurs, c'est beaucoup de travail" - Thierry Saulnier, responsable des espaces verts de la ville