Société

L'évêque d'Orléans se dit "triste" après les tags anti-réfugiés syriens à Auxy

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans mercredi 14 octobre 2015 à 10:00

L'évêque d'Orléans dans les studios de France Bleu Orléans ce matin
L'évêque d'Orléans dans les studios de France Bleu Orléans ce matin © Radio France - Stéphane Barbereau

"Retrouver la fraternité, une urgence pour le monde". C'est le titre du premier livre de l'Evêque d'Orléans, Monseigneur Jacques Blaquart. Il sort demain en librairie. Un livre à partir d'entretiens réalisés avec François Le Roux, journaliste au "Jour du Seigneur".

L'évêque d'Orléans a été très marqué par les attentats de janvier et "l'esprit Charlie" qui a suivi. Jacques Blaquart en conclut que la "fraternité est nécessaire" :

Je crois qu'aujourd'hui on est à un carrefour important de notre humanité. On a déjà connu des défis dans le passé. Soit nous choisissons la voie du repli et de l'enfermement et on ira vers davantage de violences. Soit nous choisissons la voie de la rencontre avec l'autre, différent, et c'est ça la fraternité.

L'évêque d'Orléans prône l'accueil de réfugiés syriens en France. Il s'est dit "triste" des tags inscrits ce week-end sur l'ancienne maison de retraite d'Auxy, en Beauce, susceptible d'accueillir de futurs réfugiés fuyant la guerre. On pouvait y lire : "Non aux migrants, on n'en veut pas". Des écrits accompagnés de drapeaux français, des sigles du Front National et du nom de Marine Le Pen.

on ne voit pas que cette attitude là engendre la violence. Il y a beaucoup de gens qui se font des montagnes devant ceux qu'ils ne connaissent pas.

Le vote FN est-il un vote fraternel ? L'évêque d'Orléans laisse à chacun sa liberté de vote mais fait ce rappel :

On est dans une terre qui est large, avec des migrations. On a eu des gens qui sont venus dans notre pays, qui s'est construit avec des gens différents qui doivent être vus non pas comme une menace mais comme une richesse.

Jacques Blaquart, invité de France Bleu Orléans

Un évêque "couleur pape François"

A la fin du livre, le journaliste qui réalisé les entretiens avec Jacques Blaquart le décrit comme un _*"évêque couleur pape François" :

C'est vrai que je me sens en affinité avec ce pape François qui nous aide à sortir de nos enfermements et à nous risquer vers les périphéries, toutes les misères du monde. Aller vers celui qui est dans la précarité et qui a beaucoup à nous apprendre.

Plus pape François que Benoit XVI ? "Non, j'ai beaucoup aimé Benoit XVI", insiste Jacques Blaquart. "J'ai beaucoup dialogué avec lui, je crois que nous avons les papes qu'il nous faut au moment où il faut".

"Retrouver la Fraternité, une urgence pour le monde" (éditions Salvator), un livre de Mgr Jacques Blaquart, évêque d'Orléans et François Le Roux, journaliste à l'émission le Jour du Seigneur sur France 2.