Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'évêque de Perpignan appelle les curés à ne pas compter les fidèles, malgré la jauge

-
Par , France Bleu Roussillon

Face au refus du gouvernement d'assouplir la jauge de 30 personnes lors des cérémonies religieuses, Monseigneur Norbert Turini exprime son sentiment de profonde injustice. Dans un courrier, il demande aux curés du diocèse de Perpignan-Elne "de ne pas s'ériger en comptables".

Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne
Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne © Maxppp - PHILIPPE ROUAH

Les célébrations religieuses vont reprendre à partir du week-end prochain. Mais le premier Ministre n'a rien cédé ce jeudi lors de sa conférence de presse, malgré des demandes des différents cultes : ce sera 30 personnes maximum dans les églises, les mosquées ou les temples, quelle que soit la taille de l'établissement. 

Dans un communiqué, l'évêque de Perpignan exprime son incompréhension : "Dans nos églises nous avons toujours respecté scrupuleusement les gestes barrières et ce depuis le premier jour où elles ont été rendues obligatoires. Nous voyons dans cette mesure une profonde injustice."

"J’en répondrai personnellement devant les pouvoirs publics."

S'adressant aux curés et aux diacres des Pyrénées-Orientales, il leur demande "de ne pas s’ériger en “comptables” de leurs assemblées dominicales et donc de ne pas rejeter, si tel était le cas, la 31e personne et les suivantes qui se présenteraient. J’en prends l’entière responsabilité et si cela s’avère nécessaire j’en répondrai personnellement devant les pouvoirs publics."

Selon le porte-parole du diocèse, il ne s'agit "en aucun cas d'un appel à la désobéissance".  L'Église compte sur "l'esprit de responsabilité" des quelque 3.000 fidèles qui participent chaque week-end  aux différentes messes dans les Pyrénées-Orientales, pour s'autodiscipliner

C'est avec des mots d'apaisement que Monseigneur Turini conclut son communiqué : "Nous comprenons que la situation sanitaire économique et sociale est difficile à gérer pour notre exécutif. À l’approche du temps de l’Avent, il peut compter sur le soutien spirituel des catholiques."

Communiqué de l'évêque de Perpignan
Communiqué de l'évêque de Perpignan -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess