Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'ex-président de la FDSEA du Calvados affirme avoir "reçu des menaces sérieuses"

mardi 25 août 2015 à 17:36 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Jean Yves Heurtin, le président démissionnaire de la FDSEA du Calvados, explique dans un communiqué avoir reçu des "menaces sérieuses" qu'il n'a pas "pu ni voulu faire supporter à [ses] proches".

La DDTM assiégée par les agriculteurs en colère vendredi à Caen
La DDTM assiégée par les agriculteurs en colère vendredi à Caen

Des menaces

La crise agricole et les 600 000 euros de dégâts à la DDTM du Calvados le 14 août dernier continue de défrayer la chronique. Quatre jours après avoir démissionné de son poste de Président de la FDSEA du Calvados, Jean Yves Heurtin, l'ex-patron de la fédération  syndicale des exploitants agricoles, explique son geste.

Une mise au point sous forme d'un communiqué dans lequel apparaissent désormais trés nettement ses divergences avec son secrétaire général Sébastien Debieu . Et Jean-Yves Heurtin évoque des menaces.

Le drapeau français souillé

Des menaces sérieuses qu'il aurait reçues et qu'il "ne veut ni ne peut faire supporter à [ses] proches" écrit-il. C'est une des raisons de sa démission mais pas la seule. Jean Yves Heurtin dans son communiqué revient longuement sur ses divergences avec Sébastien Debieu son désormais ex-secrétaire général, démissionnaire lui aussi quelques jours plus tôt . Un différent à propos des actions menées le 14 août à Caen.

Au delà des dégâts , l'ancien patron de la FDSEA "ne peut cautionner" explique-t-il "le fait de souiller le drapeau français avec du lisier".

"Les actions que j'ai pû accompagner depuis 15 ans se sont toujours faites dans le respect des biens et des personnes" précise Jean-Yves Heurtin qui craint maintenant que cette escalade ne porte préjudice à l'intérêt général des agriculteurs. Le responsable agricole reproche à son ancien bras droit d'avoir mis en scène sa démission et d"avoir tenu de faux propos. Ambiance !

> Le communiqué de Jean-Yves Heurtin