Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’extrême pauvreté augmente en France, selon le rapport du Secours catholique

-
Par , France Bleu

Les pauvres sont de plus en plus pauvres. C'est le constat alarmant du Secours catholique qui publie jeudi son rapport annuel sur l’état de la pauvreté en France. L’association souligne l'augmentation de la précarité des femmes, de leurs enfants, des retraités et des migrants.

De plus en plus d'étrangers accueillis par le Secours catholique
De plus en plus d'étrangers accueillis par le Secours catholique © Maxppp - THIERRY BORDAS

Les pauvres s'enfoncent dans la précarité, affirme le dernier rapport du Secours catholique publié jeudi. L'association qui présente la carte de France de la pauvreté s'inquiète des réformes en cours. Celles de l'assurance chômage, de la retraite et sur l’accueil des migrants risquent de fragiliser encore plus les personnes accompagnées, redoute le Secours catholique.

De plus en plus de femmes et d'enfants

Les femmes et leur enfants sont de plus en plus nombreux à avoir besoin de l'aide du Secours catholique. Elles représentent 56,4%  des personnes accueillies. Parmi elles, 32% sont des mères isolées

Les enfants représentent 46% des personnes accompagnées. A noter que parmi les plus de 60 ans, 10 % sont également des femmes. L'association s’inquiète de la futur réforme des retraites d'autant que le nombre de retraités aidés a doublé en dix ans.

535 euros, un revenu en baisse 

L'accroissement de la pauvreté s'explique par une baisse des revenus. L’association note que le niveau de vie médian des ménages accompagnés a encore reculé en un an de 15 euros : 535 euros contre 1 735 euros pour le revenu médian des Français. Une personne sur cinq suivie par le Secours Catholique n'a même aucun revenu du tout

La réforme de l'assurance chômage fragilisera encore plus les personnes aidées

Dans ce contexte, le Secours catholique s'inquiète particulièrement de l'impact de la mise en oeuvre de la réforme de l'assurance chômage. Il faudra avoir travaillé six mois sur les 24 derniers, au lieu de quatre mois sur les 28 derniers. Certains perdront leur allocation.

La nouvelle méthode de calcul qui se base "sur le salaire de référence pendant toute la période de travail plutôt que sur les seuls jours travaillés, jouera également négativement sur un niveau de vie déjà faible" notamment pour les personnes qui cumulent les temps partiels, note le Secours catholique. 

La précarisation des étrangers sans-papiers

En 2018, 43% des personnes accueillies par l'association étaient étrangères, et parmi elles, bien sûr, des sans-papiers. Cette proportion augmente continuellement depuis 2016 avec trois points de plus en moyenne chaque année. 

Selon le Secours Catholique, cela s'explique par le "durcissement de la politique d'accueil" en France.

La part des personnes étrangères qui n'ont "pas le droit de travailler" augmente, atteignant 44% chez les femmes et 48% chez les hommes.

Par ailleurs, 70% des étrangers arrivés il y a plus de dix ans en France vivent toujours sous le seuil de pauvreté extrême.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu