Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'hélicoptère Dragon 25 est de retour en Franche-Comté

Absent tout le mois de juillet, l'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 25 est de retour depuis ce lundi en Franche-Comté, près de Besançon.

L'hélicoptère de la sécurité civile (photo d'illustration)
L'hélicoptère de la sécurité civile (photo d'illustration) © Radio France - Axelle Labbé

La Vèze, France

L'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 25 est de retour en Franche-Comté, de nouveau posté depuis ce lundi sur l'héliport de La Vèze, près de Besançon. Cet hélicoptère était absent tout le mois de juillet, mobilisé en Haute-Savoie.

Son absence avait provoqué l'inquiétude des équipes de secours et des élus en Franche-Comté. Un seul hélicoptère était en effet disponible, celui du Samu, dont les missions ne sont pas les mêmes. Héli 25 ne fait "que" du transport de blessés ou de malades, mais il n'intervient pas pour des sauvetages en milieu périlleux par exemple. 

Une absence au pic des besoins : juillet

Pour le commandant Philippe Huguenet, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers du Jura, Dragon 25 est indispensable, au quotidien, qui plus est l'été. "Le Jura a la particularité d'avoir une zone montagneuse, une zone de gorges, de canyons, des zones touristiques très fréquentées l'été, explique le commandant. Dragon 25, avec son équipement, est un plus pour nous secouristes, pour nous approcher au plus près des victimes". 

La crainte de voir disparaître - à terme - Dragon 25 n'est pas levée

Même si l'Union régionale des sapeurs-pompiers de Bourgogne-Franche-Comté est soulagée du retour de Dragon 25, elle ne se dit pas sereine pour autant. "Si on est capable de nous prendre un hélicoptère pendant un mois de temps, au pic de la période où on en a besoin, confie Philippe Huguenet, on peut très bien imaginer qu'ils peuvent le prendre plusieurs mois". D'autant que le volume d'activités sur la base bisontine est le plus petit au niveau national. 

Choix de la station

France Bleu