Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toujours plus d'habitants dans l'Hérault, Montpellier en gagne, Sète en perd

-
Par , France Bleu Hérault

Avec 13.500 habitants de plus chaque année, le département de l'Hérault confirme son attractivité. La croissance démographique profite surtout à Montpellier et Béziers.

La place de la Comédie à Montpellier et la vue de la mer en arrière plan
La place de la Comédie à Montpellier et la vue de la mer en arrière plan © Maxppp - MICHAEL ESDOURRUBAILH

Hérault, France

L'INSEE vient de publier ses chiffres sur l'évolution démographique du département de l'Hérault et de la région Occitanie entre 2012 et 2017. L'Hérault compte désormais 1.144.892 habitants au 1er janvier 2017 et enregistre une croissance de sa population de 1,2 %. C'est plus que la moyenne nationale et régionale. L'Hérault est l'un des départements les plus dynamiques du pays, avec chaque année 13.500 habitants supplémentaires. 

Castelnau-le-Lez et Agde sont les deux villes qui gagnent le plus d'habitants sur cette période 2012-2017. Une augmentation de 3 % pour Agde, dont la population atteint donc 28.900 habitants en 2017, soit 4.000 habitants de plus qu'en 2012. Castelnau-le-Lez profite bien sûr de l'attractivité de Montpellier avec une hausse de 4,2 %. La commune passe la barre des 20.000 habitants.

Cette croissance démographique profite essentiellement aux agglomérations de Montpellier, Béziers, aux communes le long du littoral et des axes autoroutiers  

La population de l'aire urbaine de Montpellier augmente de 1,2 % entre 2012 et 2017. Une hausse qui est de 1,1 % à Béziers et de 0,7 % à Lunel. L'INSEE souligne que tous les espaces des aires urbaines sont concernés par cette croissance : les couronnes périurbaines, les agglomérations et les villes-centres. Hausse également sur l'A9, entre Montpellier et Nîmes et sur le long de l'A75 qui relie Béziers à Clermont-Ferrand.

Sète en baisse, ainsi que Bédarieux et Lodève

Seule l'aire urbaine de Sète fait exception en perdant quelques habitants sur cette période 2012-2017 (-0,1%).

Certaines zones du Massif Central sont en baisse démographique : les hauts cantons, la haute vallée de l'Orb et les contreforts du Larzac. C'est ainsi que Bédarieux (5.800 habitants) perd une centaine d'habitants pas an entre 2012 et 2017. Même tendance pour Lodève (7.400 habitants) dans une moindre mesure.

L'Hérault, un département très urbanisé

L'Hérault est le deuxième département d'Occitanie par sa population, derrière la Haute-Garonne. Avec 441.000 habitants, l'agglomération de Montpellier est la 15e de France. La commune (285 121 habitants) se classe au 7e rang national. Celles de Béziers et de Sète dépassent, chacune, les 90.000 habitants. 

Les aires urbaines de Montpellier, Béziers et Sète constituent à elles seules plus de la moitié de la population du département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu