Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'hippodrome de Craon espère ouvrir au public pour les Trois Glorieuses

-
Par , France Bleu Mayenne
Craon, France

Le week-end des Trois Glorieuses se déroulera à l'hippodrome de Craon du samedi 5 au lundi 7 septembre. C'est un événement majeur : il réunit d'habitude près de 30.000 personnes. La Société des Courses espère avoir l'autorisation d'accueillir du public.

S'il est autorisé à accueillir du public, l'hippodrome de Craon imposera un panel de mesures sanitaires.
S'il est autorisé à accueillir du public, l'hippodrome de Craon imposera un panel de mesures sanitaires. © Maxppp - Stéphanie Para

Les fans de courses hippiques pourront-ils assister au week-end des Trois Glorieuses, qui se dérouleront du samedi 5 au lundi 7 septembre?

C'est un événement majeur pour l'hippodrome de Craon. Il attire d'habitude près de 30.000 spectateurs. Mais depuis le déconfinement, les hippodromes mayennais organisent des courses à huis clos, en raison du coronavirus. La Société des Courses espère ouvrir au public. Elle rencontrera le préfet le 27 août prochain.

Deux scénarios possibles

Deux hypothèses sont sur la table. Dans la première, la moins optimiste, l'événement se déroulerait à huis clos. Le public ne pourrait pas y assister et les courses seraient télévisées. Ce scénario serait désastreux pour la Société des Courses de Craon.

Deuxième scénario : ouverture de l'hippodrome à 5.000 personnes maximum. Les organisateurs ont prévu des mesures de sécurité strictes. Le port du masque serait obligatoire et la prise de température serait systématique à l'entrée. "Ce n'est pas une mesure imposée par la Préfecture car elle ne permet pas d'identifier tous les malades, précise Patrick Malterre, secrétaire général de la Société des Courses craonnaise. Par exemple, les personnes asymptomatiques n'ont pas de fièvre. En revanche, la Fédération nationale des courses hippiques préconise de le faire.

En plus, l'hippodrome de Craon tiendrait un registre, dans lequel seraient renseignées les coordonnées de chacun. Si un cas positif est déclaré au lendemain du week-end des Trois Glorieuses, les services de l'Etat contacteraient les autres spectateurs, pour éviter la formation d'un nouveau cluster.

Le public serait réparti en trois zones. Les organisateurs prévoient de distribuer des bracelets de couleur à chacun pour les différencier.

Le week-end des Trois Glorieuses est très important notre équilibre financier - Hugues Crosnier, président de la Société des Courses de Craon

Comme l'hippodrome ne pourrait pas accueillir autant de spectateurs que les années précédentes, le tarif pourrait augmenter. Les entrées du samedi et du lundi resteraient à 6 euros mais le prix du dimanche, journée la plus importante du week-end, passerait à 12 euros. 

"Je sais que ce n'est pas facile et que c'est un effort financier que nous demandons aux spectateurs, avoue Hugues Crosnier, président de la Société des Courses de Craon, mais nous pourrions avoir un déficit que nous n'avons jamais connu. C'est essentiel, si nous voulons continuer à organiser cet événement, et espérer que la Société des Courses puisse vivre dans les années futures.

À LIRE AUSSI : "À cheval sur la Mayenne, un hippodrome ouvert au public"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess