Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'hommage de Bayonne et Anglet au réseau Comète 75 ans après la Libération

-
Par , France Bleu Pays Basque

Un hommage au réseau Comète vendredi à la gare de Bayonne. C'est ici qu'aboutissait le réseau de transfert de centaines d'aviateurs anglais, canadiens et américains : 328 soldats sont passés par cette gare de 1941 à 1943.

A Anglet, le chœur des marins et le président (en fauteuil) des amis du réseau Comète, Jean Dassié
A Anglet, le chœur des marins et le président (en fauteuil) des amis du réseau Comète, Jean Dassié © Radio France - Jacques Pons

Pays Basque, France

Un hommage aux bayonnais du réseau Comète vendredi après midi à la gare.  Une plaque commémorative y a été dévoilée à la gare 75 ans après la libération de la France. C'est par ce bâtiment que 328 pilotes anglais, canadiens et américains sont passés de 1941 à 1943 avant l'Espagne.

La plaque dévoilée à la gare de Bayonne - Radio France
La plaque dévoilée à la gare de Bayonne © Radio France - Jacques Pons
La cérémonie à la gare de Bayonne - Radio France
La cérémonie à la gare de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Les pilotes se rendaient ensuite en Espagne grâce à des passeurs basques. Ensuite, direction Gibraltar puis l'Angleterre. Le réseau Comète partait de la Hollande pour aboutir en Espagne via la Belgique et la France. Derrière ce réseau, des anonymes.  

L'exemple de la famille Dassié de Bayonne (témoignage de Dominique Aguerre, vice président de l'association)

C'est pour eux qu'une plaque a été dévoilée en début d'après midi en présence de la dernière survivante du réseau, Christiane Saldias. 

A l'époque Christiane Etchessahar-Saldias n’était pas mariée. Âgée de 16 ans, elle se trouvait dans le réseau afin d'aider sa tante à Anglet, quartier Sutar. Dans l'auberge de madame Larre se cachaient des pilotes de trois nationalités quasiment sous les yeux des allemands.

75 ans plus tard, l'adolescente devenue nonagénaire a retrouvé à Bayonne des ancêtres de personnes sauvées.

Christiane Etchessahar-Saldias 91 ans revoit la fille d'un aviateur américain sauvé il y a 75 ans ! - Radio France
Christiane Etchessahar-Saldias 91 ans revoit la fille d'un aviateur américain sauvé il y a 75 ans ! © Radio France - Jacques Pons

Le témoignage de Christiane Etchessahar-Saldias, 91 ans

Le réseau Comète honoré également vendredi soir à Anglet avec le dévoilement d'une stèle sur la place Lamothe. Une sculpture de Charles Durand et Xavier Lefol. L'orientation géographique du monument figure le cap 205° de la ligne Comète, partant du nord du Limburg hollandais et de Bruxelles pour traverser la France et le Pays Basque vers l'Espagne.

La stèle d'Anglet, explications des artistes Xavier Lefol et Charles Durand :

Les auteurs de la stèle de la place Lamothe à Anglet

Le dévoilement  de la stèle d'Anglet en l'honneur du réseau Comète - Radio France
Le dévoilement de la stèle d'Anglet en l'honneur du réseau Comète © Radio France - Jacques Pons
La stèle 205° d'Anglet - Radio France
La stèle 205° d'Anglet © Radio France - Jacques Pons
La cérémonie d'Anglet en présence des autorités belges et anglaises - Radio France
La cérémonie d'Anglet en présence des autorités belges et anglaises © Radio France - Jacques Pons
La cérémonie d'Anglet (les membres de l'association) - Radio France
La cérémonie d'Anglet (les membres de l'association) © Radio France - Jacques Pons
Choix de la station

France Bleu