Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'hommage des Varois à Toulon aux militaires tués au Burkina Faso

-
Par , France Bleu Provence

Plusieurs centaines de personnes ont assisté ce mardi matin à l'hommage rendu par le maire Hubert Falco au monument aux morts de Toulon aux deux soldats tombés pour la France lors de l'opération d'exfiltration de deux otages français au Burkina Faso la semaine dernière.

Hommage à Toulon aux deux militaires tués au Burkina Faso
Hommage à Toulon aux deux militaires tués au Burkina Faso © Radio France - C. MARQUES

Toulon, France

Plusieurs centaines de personnes ont assisté ce mardi matin à Toulon à l'hommage rendu par le maire Hubert Falco aux deux soldats d'élite tués dans l'opération de libération des deux otages français au Burkina Faso la semaine dernière. "Ils ont payé de leur vie leur dévouement à la France. Notre respect et notre admiration leur sont acquis à jamais. La nation a perdu deux de ses fils parmi les meilleurs. Nous ressentons tous une immense tristesse et une profonde émotion" a déclaré notamment l'ancien secrétaire d'État aux anciens combattants. 

Une très vive émotion partagée par les anciens militaires présents lors de cet hommage. "Je sais ce que c'est de perdre des camarades, surtout en service. Ceux qui défendaient étaient là pour ça, mais ça reste toujours très dur de les voir partir" témoigne, des sanglots dans la voix, Eric, un ancien sous-marinier. Des civils étaient également présents "afin de montrer mon soutien aux femmes, aux mères et aux familles de ceux qui se battent pour la France, et pour nous" témoigne une Toulonnaise, sans aucun lien avec l'armée.