Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'homme qui dénonçait les méthodes de l'abattoir de la Sobeval affirme aujourd'hui n'y avoir jamais travaillé

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme qui se présentait comme un ex salarié de la Sobeval samedi dernier lors d'une manifestation à Périgueux contre l'abattoir, affirme ce mardi qu'il a menti. Il n'a jamais, affirme-t-il, travaillé dans l'abattoir de Boulazac en Dordogne.

L'homme affirme aujourd'hui qu'il n'a jamais travaillé à la Sobeval
L'homme affirme aujourd'hui qu'il n'a jamais travaillé à la Sobeval © Radio France - Olivier Chauve

Il avait pris la parole lors de la manifestation organisée samedi dernier à Périgueux contre l'abattoir de la Sobeval suite à la diffusion de la vidéo de L214. Une vidéo qui mettait en cause les pratiques de cet établissement et à la suite de laquelle le ministère de l'agriculture a décidé de suspendre l'activité de l'abattoir. 

" Je n'ai jamais travaillé à la Sobeval"

Ce mardi, sur France Bleu Périgord, celui qui se fait appelé Chris, affirme qu'il n'a jamais travaillé dans l'abattoir périgourdin. Il se serait servi de son expérience dans un abattoir de la région parisienne pour dénoncer les supposés méthodes de l'abattoir de Boulazac. Il avait notamment mis en cause les cadences d'abattage et affirmé que les salariés touchaient des primes selon leur rendement.

Chris affirme qu'il n'a jamais travaillé à la Sobeval

Il aurait été en contact avec les organisateurs d'une manifestation suite à la diffusion de la vidéo de L214

L'homme explique qu'il a signé une pétition dans la rue proposée par les personnes qui organisaient la manifestation suite à la diffusion de la vidéo de L214. " Comme c'est une cause qui me parle j'ai voulu les aider et j'ai transféré mon expérience d'abattoir en région parisienne à la Sobeval, je me suis dit que j'allais les aider, leur donner un coup de main assez maladroitement, alors que je n'ai jamais travaillé à la Sobeval."

La Sobeval a porté plainte contre lui pour diffamation .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu