Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L’hôpital de Bastia rejoint la grève nationale des urgences

-
Par , France Bleu RCFM

Le service des urgences de l’hôpital de Bastia est en grève. Conséquence : tout ce qui n’est pas urgence vitale n’est pas traité ! Les personnels entendent ainsi dénoncer leurs mauvaises conditions de travail et les mauvaises conditions d’accueil des patients.

Le service des urgences de Bastia rejoint la grève nationale initiée en avril dernier
Le service des urgences de Bastia rejoint la grève nationale initiée en avril dernier © Radio France -

Bastia, France

C’est un peu l’expression d’un ras-le-bol qui s’exprime soudainement, au cœur de la saison estivale, alors que l’activité est intense. Les personnels du service des urgences de Bastia ont décidé de rejoindre le conflit initié en avril dernier au niveau national. Ce sont environ 200 services qui, depuis des mois, dénoncent les conditions d’accueil des malades et les mauvaises conditions de travail des agents. 

A Bastia, l’absence de prise en compte des dysfonctionnements, l’absence de projets d’amélioration du site malgré les recommandations ayant fait suite à divers audits ont eu raison de la patience des agents. Ils sont désormais grévistes ! Conséquences, ils ne traitent pas les urgences qui ne sont pas vitales et renvoient les patients vers d’autres structures. 

Les vaines propositions de la direction

La direction de l’hôpital de Falcunaghja a pris au sérieux la colère des agents urgentistes. Elle se dit à l’écoute et entend procéder, à court terme, à l’aménagement des locaux avec le « possible » soutien financier de l’Agence régionale de Santé. Elle rappelle par ailleurs qu’un nouveau service des urgences verra le jour d’ici quatre ans. 

Un délai difficile à accepter pour les personnels qui indiquent que les derniers travaux d’amélioration du service des urgences de Bastia datent de … 1992.

Le service des urgences de Bastia entre dans le mouvement de grève national

Choix de la station

France Bleu