Société

L'if millénaire de Montgardon est sauvé

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin vendredi 27 mars 2015 à 8:56

L'église de Montgardon et son if millénaire.
L'église de Montgardon et son if millénaire. © Xfigpower - Creative commons

Cela fait un an que l'if millénaire du cimetière de Montgardon près de la Haye-du-Puits dans la Manche fait polémique. D'un côté il y a ceux qui veulent l'abattre au nom de la sécurité de l'autre ceux qui veulent le préserver au nom de l'environnement. Un consensus a été trouvé : il sera élagué !

L'if millénaire du cimetière de Montgardon  est sauvé apprend-on ce vendredi. Cet arbre a grandi près de l'église de Montgardon (près de La Haye-du-Puits dans la Manche). Il a été distingué en 2005 en qualité d'arbre remarquable de la Manche mais il est aujourd'hui malade . Expertisé le 19 août dernier par un cabinet spécialisé en arboriculture, le diagnostic a montré que le collet et le tronc sont creux et fissurés attaqués par un champignon lignivore qui le grignote petit à petit. A l'épque le cabinet avait préconisé, pour la sécurité des personnes, l'abattage de l'arbre. Mais c'était sans compter le lever de bouclier d'associations environmentales. En octobre dernier une soixantaine de personnes s'était retrouvé au pied de l'arbre pour donner son avis. Des habitants, des élus, des membres de l'association nationale de défense de l'arbre venus spécialement de Paris pour éviter qu'on abatte l'if de Montgardon, petit village de 400 habitants.

L'if sera élagué

Cet arbre remarquable menaçait la population, les tombes en-dessous et l'église. Et aujourd'hui la décision est prise  : l'arbre sera élagué de façon drastique. L'if a subi au fil des ans de nombreuses attaques comme un incendie pour éradiquer un nid de frelons, des tailles sévères qui ont permis l'installation du champignon, les produits de traitement dans le cimetière ou le nettoyage des tombes qui ont saturé le sol en poduits chimiques.

Après l'élagage il ne restera que le tronc creux et fissuré et aussi un coût pour la commune. Cette histoire coûte 3.500 euros à la petite commune de Montgardon. L'association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Etude et Sauvegarde) versera une subvention de 2.000 euros. Les plus grosses branches pourront servir à des artistes sculpteurs.

Partager sur :