Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'illettrisme ne faiblit pas en Picardie

-
Par , France Bleu Picardie

Il y a toujours autant de personnes illettrées en Picardie. D'après les chiffres de l'INSEE, plus d'un jeune picard sur sept rencontrait des difficultés pour lire et/ou écrire en 2018. C'est plus que la moyenne nationale.

Un cours de français pour adultes (image d'illustration)
Un cours de français pour adultes (image d'illustration) © Maxppp - P. Bonnière

Amiens, France

Le constat est toujours aussi dramatique, et il n'est malheureusement pas nouveau. D'après les chiffres de l'INSEE, plus d'un jeune picard sur sept rencontrait des difficultés pour lire et/ou écrire l'année dernière. Au delà du handicap au quotidien, des difficultés à lire et à écrire, l'illettrisme suscite aussi un sentiment d'exclusion, et de honte.  

Je pensais que j'étais plus bête que les autres - Joseph, 61 ans

À Amiens, cela fait plus de 40 ans que l'association Cardan lutte contre l'illettrisme. Cela fait maintenant deux ans que Joseph, 61 ans, retraité d'une usine de pistons n'a plus recours à l'association qui l'a aidé pendant près de trente ans. Il a très mal vécu son handicap : "_j'étais renfermé, mal dans ma peau. Quand on  m'invitait au restaurant, je disais "je prends la même chose que toi", pour ne pas lire la carte. J'ai acheté une maison, il fallait lire le contrat. Ils auraient pu écrire n'importe quoi, j'aurais signé_". 

Ses difficultés ont commencé lorsqu'il était enfant : "ma mère me faisait lire tous les soirs à la sortie de l'école, mais ça voulait pas rentrer. Je tapais ma tête sur les murs parce que ça voulait pas rentrer, je jetais les livres par la fenêtre. Je pensais que j'étais plus bête que les autres. Heureusement qu'il y avait l'association pour commencer à lire, j'étais moins renfermé. La lecture c'est pas encore ça, mais je suis moins énervé. Ça va venir."

Écoutez le témoignage de Joseph, 61 ans

Pas assez de bibliothèques

L'association Cardan, ce sont 11 salariés et 90 bénévoles œuvrent chaque année auprès de 300 personnes illettrées. Jean-Christophe Iriarte-Arriola, le coordinateur, explique pourquoi la situation est si dramatique dans la région : "on sait qu'on est dans une région qui a une forte proportion de classes populaires, avec de grandes inégalités, ce qui explique en partie les choses. On sait aussi qu'il y a une corrélation entre le nombre de bibliothèques, de lieux de lecture publique, et l'illettrisme. Or en Picardie on n'est pas très bien lotis en bibliothèques même s'il y a un rattrapage qui se mène depuis une vingtaine d'années." 

Jean-Christophe Iriarte-Arriola, coordinateur de l'association Cardan

Reportage Marius Bocquet.