Société

L'individu qui a fait irruption hier au lycée Robert Garnier de la Ferté Bernard toujours recherché

Par Christelle Caillot, France Bleu Maine mercredi 19 octobre 2016 à 10:53

Juliette Part, la directrice de cabinet de la préfète de la Sarthe
Juliette Part, la directrice de cabinet de la préfète de la Sarthe © Radio France - Christelle Caillot

VIDÉO : Après l'irruption d'un individu masqué ce mardi au lycée Robert Garnier de la Ferté Bernard, la directrice de cabinet de la préfète de la Sarthe revient sur la sécurité dans les établissements scolaires.

Après l'irruption d'un individu masqué ce mardi au lycée Robert Garnier de la Ferté Bernard, on fait le point avec Juliette Part, la directrice de cabinet de la préfète de la Sarthe.

L'individu est toujours recherché

"Il s'agissait d'un individu "enturbanné", c'est à dire qu'une partie de son visage était masquée, il est entré dans une salle de classe de 1ère et il tenait des propos incohérents, incompréhensibles" nous dit Juliette Part, la directrice de cabinet de la préfète de la Sarthe. "Il est sorti quelques secondes plus tard de la classe. Ça peut être un élève ou un ancien élève de l'établissement. Cet individu est toujours recherché par les gendarmes".

Pourquoi confiner les élèves pendant cinq heures ?

"Alors, le confinement fait partie des protocoles d'intervention et des mesures de sécurité en cas d'intrusion dans un établissement scolaire. Donc, à ce titre, le confinement était justifié, c'est une méthode qui nécessitait d'être appliquée. Sur la durée du confinement, j'ai évidemment eu l'information de certains mécontentements de la part des parents que l'on peut comprendre. Néanmoins, tant que l'établissement n'avait pas été entièrement fouillé par les forces de sécurité, il était indispensable de maintenir les élèves confinés. Les parents ont reçu un SMS de la part des services de l'éducation nationale pour les informer de la situation".

Des failles dans la sécurité de l'établissement ?

"Tout d'abord, il faut rappeler que c'est un très grand établissement avec 1.200 élèves. L'entrée de cet établissement est physiquement surveillée pendant les périodes d'inter-cours. Pendant les périodes de cours, cette entrée est fermée et elle est toujours surveillée visuellement par les personnels de l'établissement. Maintenant, il s'agit d'un très grand établissement avec de nombreuses portes, et les mesures de sécurité vont faire l'objet d'un réexamen, un appui technique va être apporté à la direction de l'établissement. Le lycée fera l'objet d'une surveillance renforcée dans les prochains jours par les gendarmes".

Partager sur :