Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Indre et le Cher perdent encore un peu plus d'habitants selon l'Insee

-
Par , France Bleu Berry

La région Centre-Val de Loire gagne 21 000 habitants entre 2011 et 2016, selon les chiffres de recensement publiés par l'INSEE ce jeudi 27 décembre. Les populations du Loiret et de l'Indre-et-Loire augmentent tandis que celles de l'Indre et du Cher sont en baisse.

Dans l'Indre, Châteauroux perd 3% de sa population entre 2011 et 2016.
Dans l'Indre, Châteauroux perd 3% de sa population entre 2011 et 2016. © Maxppp - Maxppp

Indre, France

Dans son recensement publié ce jeudi 27 décembre, l'INSEE révèle que la région Centre-Val de Loire est la région la moins peuplée de France métropolitaine, avec 2 577 866 habitants. Elle gagne pourtant 21 000 habitants entre 2011 et 2016. Les départements du Loiret et de l'Indre-et-Loire sont les plus dynamiques. A l'inverse, l'Indre et le Cher voient leurs populations baisser en cinq ans

Ils perdent respectivement 2,9% et 1,5% de leurs habitants. Cette diminution s'accentue car entre 2006 et 2011, cette baisse était de 1,2% pour l'Indre et de 0,9% pour le Cher. 

Châteauroux perd 3% de sa population

Dans l'Indre, la population de Châteauroux est passée de 45 521 habitants en 2011 à 44 088 habitants en 2016. Elle reste donc la commune la plus peuplée du département, toujours suivie d'Issoudun qui perd 8% de sa population. Le Blanc en perd plus de 6% et La Châtre, 5%. Les petites communes ne sont pas épargnées, à l'image de Ruffec qui perd 35 de ses 627 habitants, ou encore de Rosnay qui en perd 29 sur 542. 

Il y a toutefois quelques exceptions comme Saint-Auoustrille qui gagne 30 habitants et atteint les 220 âmes en 2016. Buxières-d'Aillac en gagne même 32 et compte 262 habitants en 2016. 

Dans le Cher, Saint-Doulchard gagne près de 300 habitants

Bourges, Vierzon et Saint-Amand-Montrond restent sur le podium des communes les plus peuplées du Cher. Malgré tout, elles perdent toutes les trois des habitants. Bourges par exemple, passe de 66 602 habitants à 65 555. Saint-Amand passe sous la barre des 10 000 habitants avec 9 830 habitants en 2016, contre 10 646 en 2011.

Saint-Doulchard, la quatrième commune la plus peuplée gagne, elle, près de 300 habitants en cinq ans. D'autres communes, plus petites, voient leur population augmenter, comme Arcomps qui compte 14 habitants supplémentaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu