Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Indre et le Cher perdent encore un peu plus d'habitants selon l'Insee

jeudi 27 décembre 2018 à 14:36 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

La région Centre-Val de Loire gagne 21 000 habitants entre 2011 et 2016, selon les chiffres de recensement publiés par l'INSEE ce jeudi 27 décembre. Les populations du Loiret et de l'Indre-et-Loire augmentent tandis que celles de l'Indre et du Cher sont en baisse.

Dans l'Indre, Châteauroux perd 3% de sa population entre 2011 et 2016.
Dans l'Indre, Châteauroux perd 3% de sa population entre 2011 et 2016. © Maxppp - Maxppp

Indre, France

Dans son recensement publié ce jeudi 27 décembre, l'INSEE révèle que la région Centre-Val de Loire est la région la moins peuplée de France métropolitaine, avec 2 577 866 habitants. Elle gagne pourtant 21 000 habitants entre 2011 et 2016. Les départements du Loiret et de l'Indre-et-Loire sont les plus dynamiques. A l'inverse, l'Indre et le Cher voient leurs populations baisser en cinq ans

Ils perdent respectivement 2,9% et 1,5% de leurs habitants. Cette diminution s'accentue car entre 2006 et 2011, cette baisse était de 1,2% pour l'Indre et de 0,9% pour le Cher. 

Châteauroux perd 3% de sa population

Dans l'Indre, la population de Châteauroux est passée de 45 521 habitants en 2011 à 44 088 habitants en 2016. Elle reste donc la commune la plus peuplée du département, toujours suivie d'Issoudun qui perd 8% de sa population. Le Blanc en perd plus de 6% et La Châtre, 5%. Les petites communes ne sont pas épargnées, à l'image de Ruffec qui perd 35 de ses 627 habitants, ou encore de Rosnay qui en perd 29 sur 542. 

Il y a toutefois quelques exceptions comme Saint-Auoustrille qui gagne 30 habitants et atteint les 220 âmes en 2016. Buxières-d'Aillac en gagne même 32 et compte 262 habitants en 2016. 

Dans le Cher, Saint-Doulchard gagne près de 300 habitants

Bourges, Vierzon et Saint-Amand-Montrond restent sur le podium des communes les plus peuplées du Cher. Malgré tout, elles perdent toutes les trois des habitants. Bourges par exemple, passe de 66 602 habitants à 65 555. Saint-Amand passe sous la barre des 10 000 habitants avec 9 830 habitants en 2016, contre 10 646 en 2011.

Saint-Doulchard, la quatrième commune la plus peuplée gagne, elle, près de 300 habitants en cinq ans. D'autres communes, plus petites, voient leur population augmenter, comme Arcomps qui compte 14 habitants supplémentaires.