Société

L'Indre-et-Loire dispose d'un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques sans équivalent en province

Par Boris Compain, France Bleu Touraine jeudi 19 janvier 2017 à 17:52

 Il y a actuellement 148 bornes de recharge en Indre-et-Loire. Il y en aura 210 fin 2017
Il y a actuellement 148 bornes de recharge en Indre-et-Loire. Il y en aura 210 fin 2017 © Radio France - Boris Compain

Il y aura 210 bornes de recharge pour véhicules électriques, fin 2017, en Indre-et-Loire. Il y en déjà 148 actuellement. C'est proportionnellement le maillage le plus dense de France, région parisienne exceptée

Heureux les propriétaires de véhicules électriques en Touraine : l'Indre-et-Loire est le département français où il y a le plus de bornes de recharge, proportionnellement au nombre d'habitants, l'Ile-de-France mise à part.

Il y aura fin 2017, dans notre département, 420 points de recharge publics (en fait, 210 bornes avec 2 points de recharge chacune). C'est ce qu'annonce le Syndicat Intercommunal d'Energie d'Indre-et-Loire, le SIEL, qui supervise ce déploiement. Pour 2 euros, les utilisateurs de véhicules électriques peuvent faire un plein qui leur permettra de faire 100 à 300 kilomètres, selon les modèles de voiture.

La carte des bornes de recharge en Indre-et-Loire ▼

Ce maillage qui est sans équivalent en province dope d'ailleurs les ventes de véhicules électriques ou hybrides, en Indre-et-Loire : il y en aurait maintenant entre 3 et 4 000 en circulation dans notre département, selon Jean Luc Dupont, le président du SIEL.

"La courbe des ventes des véhicules électriques et hybrides en Indre-et-Loire est exponentielle. Elle est deux fois et demi supérieure à la moyenne des départements français, et les constructeurs eux-même reconnaissent que la commercialisation des véhicules est facilitée par la mise en place des infrastructures de recharge publiques. Nos usagers sont majoritairement du département, mais on a aussi des gens de 4 pays et 28 départements qui ont déjà utilisé ces bornes - Jean-Luc Dupont, président du S.I.E.L 37

Selon le président du SIEL 37, "la question de l'autonomie ne se pose pas pour le carburant classique, mais c'est encore quelque chose qui inquiète les potentiels acheteurs de véhicules électriques, même si ils ont de quoi faire 120 kilomètres sans recharge alors qu'en moyenne, deux tiers des véhicules font moins de 50 kilomètres par jour. L'idée du maillage, c'est de dire aux automobilistes "quelque soit ce qui vous arrive, vous aurez la possibilité de retrouver de l'énergie sur votre route, et donc vous pourrez rentrer chez vous".

13.000 euros pour une borne publique de recharge

L'installation d'une borne publique de recharge coûte 13 000 euros. 170 communes d'Indre-et-Loire en ont installé une, sachant qu'elles n'ont financé que 20% de l'investissement. Le SIEL en paye 30%. Les 50% restants sont réglés par l'ADEME, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

Les bornes les plus utilisées, à St-Cyr-Sur-Loire ou Joué-les-Tours, rechargent sept ou huit véhicules chaque jour. D'autres, dans des villages plus reculés, servent une fois par mois, mais ça n'est pas grave : ce qui est important, c'est de proposer un maillage sans équivalent en province.