Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'INSEE publie un portrait de la région Centre pour 2018

mercredi 4 avril 2018 à 17:38 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Comme chaque année, l'institut compile les statistiques concernant les six départements de la Région : population, emploi, économie...

L'Insee publie ses statistiques pour 2018
L'Insee publie ses statistiques pour 2018 © Maxppp - Vincent Isore MaxPPP

Indre, France

Voici les 4 points que l'on peut retenir !

1. La population berrichonne en chute libre  

Sans surprise, le Berry perd des habitants. On compte, selon l'Insee, 226.175 indriens et 310.270 habitants dans le Cher. Ce sont les deux départements les moins peuplés de la région.  Selon la projection de l'Insee, en 2050, l'Indre n'aurait plus que 205.000 habitants et le Cher passeraient sous la barre des 300.000.  Nos deux départements sont les seuls à perdre des habitants selon ces prévisions.   

2. Un taux de chômage parmi les plus importants de la région  

Avec 12.8% de chômeurs dans l'Indre et 14.1% dans le Cher, nos départements sont ceux dans lesquels le taux de chômage est le plus élevé.  A cela s'ajoute un taux très élevé de retraités : l'Indre affiche même le plus haut taux de la région avec 42.4 % des inactifs. A l'inverse, le Cher et l'Indre sont ceux qui comptent le moins d'étudiants. Autre indicateur qui atteste des difficultés économiques du Berry : seuls 53.4% des ménages sont imposables. C'est bien en deçà de la moyenne régionale qui est de 58.5%. C'est aussi dans nos deux départements que le revenu median annuel est le plus faibe : 19.344 euros contre 20.338 euros de moyenne régionale.    

3. L'agriculture sur- représentée  

Si le secteur tertiaire représente, de fait, le plus gros de l'économie berrichonne, l'agriculture conserve une part importante (6.1% pour l'Indre, 5.2% pour le Cher). Le nombre de création d'entreprises reste important : 705 nouveaux commerces ou restaurants par exemple en 2016 pour le Berry, 311 dans la construction et 162 dans l'industrie. 

4. Le tourisme se développe 

L'Indre et le Cher tirent leur épingle du jeu en matière de fréquentation touristique. Ainsi, le château de Valençay (Indre), se classe troisième parmi les sites les plus visités de la région (avec 89.258 entrées en 2016). Le Palais Jacques Coeur, le Centre de céramique contemporaine et la maison de la Brenne sont également particulièrement prisés des touristes.