Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'intersyndicale de l'hôpital de Quimper et de Cornouaille alerte sur le manque de moyens et les conditions de travail

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le dialogue reprend avec la direction. L'intersyndicale de l’hôpital de Cornouaille veut bien revenir à la table des négociations autour du plan de retour à l'équilibre financier, mais les conditions de travail continuent de se dégrader selon les syndicats CFDT, CGT et SUD.

L'intersyndicale CFDT CGT SUD à Quimper
L'intersyndicale CFDT CGT SUD à Quimper © Radio France - Benjamin Bourgine

Quimper, France

"Les conditions de travail se dégradent, on voit même aujourd'hui des démissions d'agents titulaires, ce qui n'arrivait pas avant". Pascale Jacq parle au nom du syndicat SUD, et comme les autres syndicats, elle s'inquiète d'un climat qui se détériore au sein de l’hôpital de Quimper.  

Le plan de retour à l'équilibre financier proposé par la direction passe par une réduction des amplitudes horaires de 4 minutes par jour, il étonne beaucoup le personnel. Il passait aussi par la suppression d'une prime pour les contractuels, finalement la direction revient dessus, c'est une bonne chose pour les syndicats, au moins, la discussion est rouverte.

Un vrai problème d'attractivité autour de certains métiers 

On connait la baisse de la démographie médicale, le manque de médecins, mais oui, il y a aussi de la tension dans les autres services. Les infirmiers, aides soignants s'estiment peu considérés et certains services sont en sous effectif chronique "dans un des services de médecine, il y a 4 postes d'aide-soignant en théorie, le week-end dernier, ils ont fait avec deux en moins, et n'ont pas eu de remplaçants, on n'avait personne, on se met en danger !" alerte Laurence Journal, pour la CFDT. 

Des efforts absorbés par le déficit

Et malgré les propositions de réorganisation et les auto remplacements, ça ne suffit pas, les budgets dérapent toujours, c'est le cas à Quimper : 12 millions de déficit cumulé dit la direction. Et dans ce tableau pas évident, on le sait, l'intérim médical coûte très cher, ce qui veut dire que les efforts demandés aux autres services sont souvent absorbés par le tarif des médecins intérimaires, et ça met de la tension entre les services.

Un projet abandonné tout net

Dernière inquiétude de l'intersyndicale, il y a quelques mois encore avec la direction précédente, il était question d'un grand projet de bâtiment dédié à l'ambulatoire. Pour ceux qui connaissent l’hôpital Laennec à Quimper, ce bâtiment était prévu à droite du grand bâtiment central. Il aurait fallu en raser un autre. 

Aujourd'hui, la nouvelle direction dit que ce n’est plus à l'ordre du jour, quid alors du projet, des investissements et des contrats passés avec d'autres propriétaires pour louer des locaux temporaires ? En ces temps de vaches maigres, la CGT par la voix du délégué Loïc Le Houarner explique que "c'est en pure perte, et on ne sait pas à quoi ça sert, on s'étonne."