Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Droit à l'avortement : l’Irlande à l'heure du choix

-
Par , France Bleu

Ce vendredi 25 mai, les Irlandais sont appelés à se prononcer par référendum sur le droit à l'avortement, interdit dans le pays. En attendant, la peine encourue est toujours de 14 ans de prison.

Bataille de communication dans les rues de Dublin pour le référendum sur l'avortement
Bataille de communication dans les rues de Dublin pour le référendum sur l'avortement © Maxppp - Maxppp

Le débat fait rage dans le nord de l'Europe. Depuis plusieurs semaines les pro et les anti-avortement s'opposent à travers des manifestations qui rassemblent des milliers de personnes. L'Irlande est, avec la Pologne, l'un des rares pays de l'Union européenne à encore interdire l'avortement.

En cas de "oui" lors du référendum de ce vendredi, la proposition de loi autorisera l'avortement jusqu'à 12 semaines de grossesse, comme en France. Aujourd'hui la législation irlandaise interdit formellement aux femmes d'avorter, sauf en cas de "danger de mort pour la mère".  L'an dernier 26 interruption volontaires de grossesses seulement ont été autorisées.  

La législation sur l'avortement en Europe
La législation sur l'avortement en Europe © Visactu - Visactu

Les "pro-avortement" en légère avance dans les sondages

L'avance des partisans d'un assouplissement des lois irlandaises sur l'avortement s'est accrue, selon deux sondages publiés dimanche 20 mai. Le scrutin porte sur l'abrogation ou non du 8e amendement de la Constitution, adopté en 1983, qui interdit la promulgation de toute législation sur le sujet et protége le "droit à la vie de l’enfant à naître" au même titre que celui de la mère.  Le "oui" est en tête dans les intentions de vote depuis l'annonce du référendum, en janvier, mais les derniers sondages faisaient état d'une remontée du "non", à mesure que les indécis prenaient parti.  

Selon un sondage réalisé pour le Sunday Business Post*, le "oui" a progressé de trois points en un mois pour atteindre 56%, le "non" gagne un point à 27% et 14% des personnes interrogées restent indécises.  Dans une enquête pour le Sunday Times**, le "oui" gagne dix points en un mois avec 52%, le "non" est à 24% et les indécis à 19%.

*Enquête réalisée par Red C entre le 10 et le 16 mai

**Enquête réalisée par Behaviour & Attitudes du 3 au 15 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess