Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : l'Italie rouvre ses frontières

C'est officiel, les autorités italiennes rouvrent leurs frontières aux citoyens européens. On peut donc séjourner en Italie sans motif particulier, pour le tourisme. En revanche, la réciproque n'est pas vraie.

Tunnel du Fréjus - Illustration
Tunnel du Fréjus - Illustration © Maxppp - Thierry Guillot

L'Italie n'attend pas comme la France une décision commune européenne et fait le choix de rouvrir ses frontières ce mercredi 3 juin. Autrement dit, si on veut séjourner en Italie, on peut ! Sans motif, sans attestation pour passer le tunnel du Fréjus. En revanche, la France maintient pour le moment sa frontière fermée. Pour être en règle, il faut donc quand même se munir d'une attestation de déplacement international que la police aux frontières risque de vous demander au retour. Dans les faits toutefois, un ressortissant français ne sera pas bloqué à la frontière, et autorisé à revenir.

Les contrôles étaient déjà plus limités ces dernières semaines côté italien. Si l'Italie fait preuve d'ores et déjà de plus de souplesse pour attirer de nouveau les touristes sur son territoire - mais uniquement les citoyens européens pour le moment - la France attend comme d'autres membres de l'Union européenne une position commune la date du 15 juin pour rouvrir leurs frontières et annoncer de nouveau une libre circulation dans l'espace Schengen. Ce qui veut dire que si les Français peuvent se rendre librement en Italie, l'inverse n'est pas vrai : les Italiens ne peuvent toujours pas séjourner en France sans un motif valable, impérieux ou professionnel.

"Rien ne nous empêche d'aller aujourd'hui voir de la famille ou des amis en Italie" - Jean-Claude Raffin, maire de Modane

Pour le maire de Modane, Jean-Claude Raffin, c'est important de renouer le contact avec "les cousins italiens". Il estime entre 20 et 25% la part des habitants de Modane ayant de la famille de l'autre côté de la frontière. Même si les retrouvailles ne sont pas forcément immédiates. "Je pense qu'on va attendre un petit peu, quelques jours supplémentaires" explique Jean-Claude Raffin, "aujourd'hui les frontières sont ouvertes dans un sens mais pas forcément dans l'autre, il faut attendre normalement le 15 juin. Mais rien ne nous empêche d'aller aujourd'hui voir de la famille ou des amis en Italie, et le retour se fera sans problème puisque tous les ressortissants français!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu