Société DOSSIER : Le « vivre-ensemble » : un enjeu électoral 2017

L'Observatoire des Inégalités, à Tours, montre les injustices de la société française grâce à un jeu de société

Par Boris Compain, France Bleu Touraine mercredi 26 avril 2017 à 15:04

En passant par la case Départ de ce Monopoly© les filles touchent 150 euros, les garçons 200 euros.
En passant par la case Départ de ce Monopoly© les filles touchent 150 euros, les garçons 200 euros. - Capture d'écran @Youtube

L'Observatoire des Inégalités, à Tours, publie régulièrement des rapports sur les injustices entre français. Elle diffuse cette semaine sur Internet un clip très pédagogique. Des enfants y jouent à un jeu de société dont les règles sont basées sur les inégalités de la société française.

Imaginez qu'un Monopoly© reflète les inégalités de la société française. C'est l'idée de l'Observatoire des Inégalités, une association basée au Sanitas, à Tours, et qui, depuis 2003, publie des rapports pour mettre en lumière toutes les injustices entre les citoyens français.

Pour interpeller les candidats à la présidentielle, elle diffuse depuis mardi sur Internet un clip dans lequel des enfants jouent à un monopoly© dont les règles reproduisent les inégalités de la société française, en terme de disparités salariales hommes-femmes ou d'accès aux droits par exemple.

Un enfant joue avec un dé dont les six faces sont des 1

Exemple concret : en France, à travail égal, une femme touchera 23% de plus qu'un homme. Le jeu adapte donc cette inégalité en ne donnant pas autant d'argent aux filles qu'aux garçons, lorsqu'ils passent par la case Départ : les garçons empochent 200 euros, les filles 150 euros. Une injustice que les enfants dénoncent spontanément.

Déjà 7 millions de vues sur Youtube, Facebook, etc...

Ce clip, offert par une agence de publicité, a été visionné 7 millions de fois en 24H, sur les différents réseaux sociaux, et ce n'est sans doute qu'un début. Très bien fait, il va permettre à l'Observatoire des Inégalités de toucher un nouveau public, beaucoup plus large que celui qui consulte ses publications régulières.

  - Aucun(e)
-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.