Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Occitan s'affiche pour conquérir de nouveaux locuteurs en Nouvelle-Aquitaine

L'Office public de la langue occitane lance une grande campagne de communication pour inciter les habitants de Nouvelle-Aquitaine et d'Occitanie à apprendre l'Occitan. Cette campagne vise les jeunes et se décline dans les gares et sur les réseaux sociaux.

La campagne de l'office sera visible dans les gares mais aussi dans les abribus et sur les réseaux sociaux. Photo d'illustration
La campagne de l'office sera visible dans les gares mais aussi dans les abribus et sur les réseaux sociaux. Photo d'illustration © Radio France - Nicolas Peuch

"Requinquer", "avoir la gnaque", "poutouner", "un drôle", vous parlez peut être Occitan sans le savoir. Alors qu'une partie de la proposition de loi Molac sur l'enseignement immersif a été retoquée en Conseil Constitutionnel, l'Office public de la langue occitane a lancé ce lundi 24 mai une grande campagne de communication en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie pour conquérir de nouveaux locuteurs. Cette campagne vise les 15-45 ans pour les inciter à apprendre l'Occitan à l'école ou pour inciter les jeunes parents à inscrire leurs enfants aux cours en Occitan. 

Aujourd'hui, le profil type de la personne qui parle Occitan est un homme (à 66%) de 66 ans en moyenne. 56% d'entre eux vivent en milieu rural.

Environ 8% de Périgourdins parlent Occitan

"La langue occitane est une langue en danger", explique Charline Claveau, la présidente de l'Office public, "selon l'Unesco, pour la sauver il faut que 30% au moins de personnes la parlent au sein d'un territoire, aujourd'hui nous sommes à environ 7% sur le territoire", (8 à 9% en Dordogne, 11 à 13% dans les Landes et le Béarn, 14 à 15% dans l'est de la Charente, 2 à 5% en Gironde) et le nombre de locuteurs ne cesse de baisser.

L'Office public de la langue occitane veut "aller chercher environ 23% de personnes en plus" pour sauver la langue occitane. Selon l'enquête menée par l'Office sur plus de 8.000 personnes, 37% des habitants de Nouvelle-Aquitaine déclarent comprendre quelques mots ou expressions occitanes et 92% des personnes interrogées sont pour le maintien ou le développement de la langue occitane. 

Des affiches dans les gares de Dordogne et de Nouvelle-Aquitaine

La campagne de communication s'affiche jusqu'à la fin du mois de décembre dans 52 gares de Nouvelle-Aquitaine et d'Occitanie mais aussi bientôt dans les abribus de la région Nouvelle-Aquitaine à partir de la rentrée de septembre. La campagne existe aussi sur les réseaux sociaux comme Snapchat et Instagram. 

Un site internet a été créé pour cette campagne : "jemejettealoc.com

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess