Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

L'OM solidaire des victimes de la rue d'Aubagne

samedi 10 novembre 2018 à 17:25 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Le club marseillais va bien apporter son soutien aux victimes de l'effondrement de plusieurs immeubles lundi dernier dans le quartier de Noailles à Marseille.

Le stade Vélodrome (Marseille)
Le stade Vélodrome (Marseille) © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Le silence de l'Olympique de Marseille a pu surprendre, voire choquer, depuis l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne à Marseille. La direction du club a voulu prendre le temps avant de décider quel type de soutien il pouvait apporter aux victimes. Plusieurs opérations sont finalement organisées dès ce week-end, notamment à l'occasion de la réception de Dijon ce dimanche (17h)

Une aide à la Croix-Rouge

Tous les joueurs marseillais porteront un brassard noir pendant la rencontre. Et une minute de silence sera aussi respectée avant le coup d'envoi du match. Mais le club va aussi apporter un soutien financier aux victimes, par le biais de l'OM Fondation : 40.000 euros seront ainsi versés à la Croix Rouge. Ils sont destinés à l’achat de produits d’aménagement et/ou d’électroménager pour les sinistrés.

"Forts de la relation de confiance qui nous lie depuis de nombreuses  années avec la Croix-Rouge à Marseille, nous sommes convaincus de la  bonne utilisation des fonds attribués." Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM