Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les avocats de Montpellier réclament une dérogation pour recevoir leurs clients après 18h

-
Par , France Bleu Hérault

Les avocats ne peuvent pas recevoir leurs clients après le couvre-feu à 18h. L'ordre des avocats du barreau de Montpellier a déposé un recours qui passe en audience devant le Conseil d'État ce jeudi. Il demande une dérogation pour prendre des rendez-vous avec les clients après le couvre-feu.

Les avocats réclament de pouvoir rencontrer leurs clients après le couvre-feu à 18 h.
Les avocats réclament de pouvoir rencontrer leurs clients après le couvre-feu à 18 h. © Maxppp - Michel Clementz

Les avocats de Montpellier ont saisi le conseil d'État.  Ils réclament une dérogation pour pouvoir rencontrer leurs clients après le couvre-feu. Beaucoup de personnes travaillent en journée ou n'ont pas les moyens techniques de rencontrer leur avocat en visioconférence.  L'ordre des avocats du barreau de Montpellier a déposé un recours la semaine dernière.

Des rendez-vous en visioconférence qui ne respectent pas la confidentialité 

Le principe de confidentialité ne peut pas être respecté avec la solution des rendez-vous en visioconférence. "Si on fait un rendez-vous avec une femme battue, on ne peut pas être certain que le conjoint ne soit pas à côté. On ne peut pas travailler dans ces conditions," déplore Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l'ordre des avocats de Montpellier. 

Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l'ordre des avocats de Montpellier.

Autre exemple donné par l'avocate au barreau de Montpellier, Sophie Mazas "un enfant dont les parents divorcent doit être vu par l'avocat sans l'influence des parents. Il finit l'école à 17 h, on n'a pas le temps d'aller le chercher pour faire un rendez-vous d'une heure ensuite. Si on le fait en visioconférence, on ne peut pas s'assurer qu'il n'y a pas les parents ou un membre de la famille à côté de lui."

Sophie Mazas, avocate au barreau de Montpellier

Les clients ne peuvent pas prendre de rendez-vous après 18h

L'emploi du temps des clients ne permet pas toujours de prendre des rendez-vous avec leurs avocats. Sophie Mazas ne comprend pas pourquoi une dérogation ne leur est pas accordée "rien ne justifie qu'on puisse aller travailler, mais ne pas aller voir un avocat. Le grand public vient après son travail et les clients ne peuvent pas le faire après 18 h.

Sauf qu'ils ne peuvent pas se permettre de louper une demi-journée de travail juste pour ça." Elle rappelle que "la justice est un pilier de la démocratie. Les citoyens et citoyennes doivent y avoir accès."

Sophie Mazas, avocate au barreau de Montpellier.

Résultat, les avocats n'ont pas le temps de voir leurs clients et ne peuvent pas préparer correctement leur défense "on voit les gens en catastrophe une minute avant l'audience, c'est une défense au rabais qu'on nous impose et la justice en souffre" raconte Nicolas Bedel de Buzareingues.

Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l'ordre des avocats de Montpellier.

Ce recours, préparé par des avocats de Montpellier, est soutenu par la Conférence des bâtonniers qui représente tous les bâtonniers des barreaux de France, et par la Conférence nationale des barreaux.

Le délibéré sera rendu la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess