Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Orléanais Jean-Louis Derenne est mort

-
Par , France Bleu Orléans

Journaliste, écrivain et jazzman : Jean-Louis Derenne était tout cela à la fois. Le fondateur de l'association O Jazz, bien connu à Orléans, est décédé ce jeudi matin à l'âge de 62 ans, à la suite d'un infarctus.

Jean-Louis Derenne, lors d'une récente interview sur France Bleu Orléans
Jean-Louis Derenne, lors d'une récente interview sur France Bleu Orléans © Radio France - Sébastien Doucet

Orléans, France

C'était une figure à Orléans : Jean-Louis Derenne est décédé ce jeudi matin, victime d'un infarctus, à l'âge de 62 ans. On le connaissait à la fois comme journaliste, écrivain et jazzman.

Des Nouvelles d'Orléans...

Journaliste, il l'avait été notamment aux Nouvelles d'Orléans dans les années 80 - un journal hebdomadaire poil à gratter, qui a disparu en 1992, et dont il fut le directeur. Il était aussi alors sur les ondes d'Orléans FM, une radio locale privée, où il assurait des chroniques culturelles. Il a poursuivi sa carrière de journaliste en indépendant, spécialisé dans le questions d'environnement. Jean-Louis Derenne fut aussi écrivain, auteur de romans (Un jour de trop – Fleuve noir 1982 ; Comment veux-tu que je t’embrasse – L’Harmattan 2006), et de biographies, dont l'une consacrée au peintre orléanais Roger Toulouse (Roger Toulouse, peintre, la confiante solitude – Casciello éditeur 1991).

... à O Jazz

Mais ces dernières années, c'est surtout sa passion pour le jazz qui l'animait. Il avait créé l'association O Jazz, qui a notamment proposé des concerts gratuits, un samedi par mois, au théâtre d'Orléans : une aventure qui a duré 10 ans, jusqu'en juin dernier. Jean-Louis Derenne était aussi à ce titre le co-programmateur du festival Jazz à l'Evéché, dont il assurait la partie régionale, et l'organisateur du "tremplin" sur le festival Jazz or Jazz.

A la question "Et si vous aviez 20 ans de moins ?", que lui avait posée en septembre dernier France Bleu Orléans midi, Jean-Louis Derenne répondait : "Je ne changerais rien du tout, je suis très content de la vie que j'ai eue."

L'équipe de France Bleu Orléans adresse ses pensées à la famille et aux proches de Jean-Louis Derenne, à commencer par son épouse Dominique.