Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Galets de l'Himalaya

L'ultime trek vers le glacier à plus de 6.000 mètres d'altitude débute dans l'Himalaya

lundi 10 juillet 2017 à 11:54 Par Marion Chantreau et Justine Leclercq, France Bleu Azur

Les marcheurs azuréens, partis il y a une dizaine de jours en Inde, pour aller déposer 86 galets en mémoire des victimes de l'attentat de Nice au sommet du Stok Kangri dans l'Himalaya, débutent leur ascension finale ce lundi soir. Deux mille mètres de dénivelé à franchir d'ici le 14 juillet.

 Les marcheurs prennent le départ ce soir pour leur dernière ascension
Les marcheurs prennent le départ ce soir pour leur dernière ascension © Radio France - Justine Leclercq

Depuis une dizaine de jours, 16 marcheurs azuréens sont partis en Inde puis direction l'Himalaya, pour déposer au sommet du Stok Kangri, qui culmine à 6.153 mètres d'altitude, 86 galets aux noms des victimes tuées dans l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016.

Un sommet plus haut que le Mont Blanc (4810 mètres)

Les marcheurs sont arrivés dimanche après-midi au deuxième camp de base, à 4.900 mètres d'altitude. Ce lundi soir, entre 20 heures et 22 heures, ils entameront leur trek vers le Stock Kangri, munis d'une lampe frontale.

Pour la plupart des participants, c'est la première fois qu'ils montent aussi haut. Tous les marcheurs sont en bonne forme, à part quelques maux de tête et de la fatigue. Steeve Demana, Niçois de 44 ans, père de famille qui travaille à la ville de Nice, a décoré les bâtons de marche dimanche.

Préparation des sacs d'expédition

Dans leurs sacs, les 86 galets peints par des élèves de l'école de l'Escarène aux couleurs bleu-blanc-rouge et qui portent les noms des victimes, mais aussi le matériel d'alpinisme.

Il fait froid, la température a approché zéro degré dans la nuit de dimanche à lundi et le glacier du Stock Kangri est très enneigé. Chacun a récupéré son piolet, ses chaussures d'alpinisme, et tous sont déterminés pour aller rendre hommage aux 86 anges disparus il y a un an.

Suivez l'aventure au jour le jour