Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Umih des Landes salue la possibilité de placer les saisonniers en chômage partiel

-
Par , France Bleu Gascogne

La mesure était attendue dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, notamment dans les Landes. A trois mois du début des vacances d'été le gouvernement annonce la prise en charge du chômage partiel pour les saisonniers. Objectif : aider les professionnels à préparer la saison.

Plusieurs saisonniers ont trouvé du travail ailleurs, dans d'autres branches ou d'autres pays, explique le patron de l'Umih dans les Landes (Illustration)
Plusieurs saisonniers ont trouvé du travail ailleurs, dans d'autres branches ou d'autres pays, explique le patron de l'Umih dans les Landes (Illustration) © Maxppp - Jean François Ottonello

En pleine vacances de Pâques confinées, la saison estivale se prépare. Et voilà une bonne nouvelle pour les patrons qui ont recours aux travailleurs saisonniers. Comme ça a été le cas cet hiver dans les stations de ski, le gouvernement autorise à embaucher dès aujourd'hui et jusqu'à fin juin les "saisonniers récurrents". 

Eviter une pénurie 

Alors que les bars et restaurants sont toujours fermés, sans date officielle de réouverture, ces saisonniers seront placés en chômage partiel, via les aides de l'Etat. Une mesure qui était demandée et attendue par les professionnels, témoigne le responsable de l'Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) des Landes. Alain Bretelle possède deux hôtels/restaurants à Hossegor : "Sans connaître la date effective de reprise, il nous faut former nos équipes. Se préparer. Et on s'apercevait progressivement que _nos saisonniers trouvaient du travail ailleurs_, dans d'autres branches comme l'agriculture, et surtout dans d'autres pays comme le Luxembourg ou l'Espagne."

La recours à l'activité partielle sera autorisé pour les travailleurs saisonniers disposant "soit d'un contrat de travail renouvelé au titre de l'obligation de renouvellement prévue par une convention collective et/ou dans une clause de leur contrat de travail" et ayant travaillé pour le même employeur l'année dernière; "soit d'un renouvellement tacite d'un contrat saisonnier pour la même période, matérialisé par l'existence d'au moins deux contrats successifs". 

Le dispositif d'activité partielle prévoit une prise en charge à 100% par la solidarité nationale de la rémunération versée aux salariés en chômage partiel dans les secteurs protégés (tourisme, culture, sport...), avec donc un reste à charge nul pour les entreprises, "sauf pour ce qui est des congés payés, 10% du salaire" précise Alain Bretelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess