Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'un des fondateurs du festival de la BD d'Angoulême, Jean Mardikian, est mort

-
Par , France Bleu La Rochelle

Il est l'un des fondateurs du festival de la bande dessinée d'Angoulême : Jean Mardikian est mort à l'âge de 84 ans. Il était une figure de la politique locale, mais aussi de la vie culturelle charentaise. Son ami Françis Groux lui rend hommage.

Jean Mardikian (deuxième en partant de la droite), aux côtés de Claude Moliterni, Francis Groux, et Philippe Geluck
Jean Mardikian (deuxième en partant de la droite), aux côtés de Claude Moliterni, Francis Groux, et Philippe Geluck © Maxppp - Bourron Alain

Angoulême, France

Il est une figure importante de la vie culturelle charentaise : Jean Mardikian, l'un des fondateurs du festival de bande dessinée d'Angoulême, est mort à l'âge de 84 ans, ce vendredi 27 décembre. Il fût dans un premier temps adjoint à la mairie d'Angoulême entre 1971 et 1977, période pendant laquelle il cofonda les "Jeudis de la BD" puis le festival de la BD avec son ami Françis Groux, qui lui rend hommage.

"Un homme calme"

Francis Groux se souvient  d'un homme au caractère posé, quand il évoque son ami :  "Moi j'étais un fonceur, lui c'était un calme (...) qui réfléchit, qui écrit bien, et cette différence qu'il y a entre nos deux caractères a été bénéfique, nous nous complétions bien." Il se rappelle également d'un "bosseur", qui rédigeait la grande majorité des textes du festival de BD d'Angoulême.

C'est comme si j'avais perdu un frangin - Francis Groux

Une aventure commune

Les deux hommes se sont rencontrées dans les années 1970, alors qu'ils travaillaient tous les deux à la mairie d'Angoulême, alors que Roland Chiron était maire. Francis Groux a alors l'idée d'un événement autour de la bande dessinée. Après la création des "Jeudis de la BD",  Jean Mardikian, Francis Groux, et Claude Moliterni se rendent en Italie, au festival de bande dessinée de Lucques; "on a demandé si on pouvait faire la même chose, mais en France" se souvient Francis Groux; "En revenant en France, dans le train, on a essayé de mettre de l'ordre dans tous ça, de trouver comment s'organiser, surtout Jean, qui était l'homme de la communication" explique-t-il. "On s'est lancés dans l'aventure, et dès la première année on a eu 10 000 personnes. Ça nous a fait énormément plaisir à Jean et moi" se rappelle avec émotion Francis Groux.

Plus tard, Jean Mardikian fut également le président du festival de musique Piano en Valois. De 1989 à 2001, il exerça à nouveau la fonction d'adjoint en charge de la Culture à la mairie d'Angoulême.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu