Société

L'université de Montpellier s'engage dans la lutte contre l'homophobie

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault et France Bleu samedi 15 octobre 2016 à 7:00 Mis à jour le samedi 15 octobre 2016 à 11:34

Les signataires de la charte LGBT
Les signataires de la charte LGBT - Anne Delestre

L'Université de Montpellier est la première en France à signer la charte LGBT de l'association Autre Cercle. Elle s'engage à lutter contre les discriminations dont peuvent être victimes les personnels homos.

L' Université de Montpellier est la première en France à adopter ce texte. C'est Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes qui avait initié cette Charte en 2013. Elle a depuis été adoptée par une quarantaine d'entreprises en France et par plusieurs collectivités locales. La première à l'avoir signée est la mairie de Montpellier. C'est là qu'avait eu lieu, le 29 mai 2013, le premier mariage gay entre Vincent Autin et Bruno Boileau.

Avec cette Charte, l'Université de Montpellier s'engage à veiller à une égalité de traitement entre tous les collaborateurs quelque soit leur orientation sexuelle. Elle s'engage également à les soutenir s'ils sont victimes de propos ou d'actes discriminatoires.

"Pour nous, c'était important de montrer qu'on ne tolérait pas les dérives homophobes". Agnès Fichard Carroll, vice présidente déléguée à la responsabilité sociale.

"Les comportements homophobes n'ont pas leur place à l'Université" Agnès Fichard-Carroll, déléguée à la responsabilité sociale

La Charte LGBT est signée entre l'Université de Montpellier et l'association Autre Cercle qui lutte contre les discriminations dans le monde du travail. Aujourd'hui encore , la moitié des homosexuels se cachent au travail. En signant cette Charte , les employeurs s'engagent à une égalité de traitement entre tous les personnels. Ils s'engagent également à les soutenir.

"Qu'une Université s'engage, c'est un symbole ", Matthieu Le Scanf, président de l'Autre Cercle Languedoc Roussillon.

"La moitié des homosexuels se cache encore au travail" Mathhieu Le Scanf, président de l'Autre Cercle Languedoc Roussillon.

L' entreprise Dell à Montpellier a signé cette charte en 2013. Cela a permis de libérer la parole selon son représentant. Ça permet aussi d'être plus visible. Les salariés de Dell seront notamment présents samedi 15 octobre à la Marche des Fiertés à Montpellier. Cette marche, prévue en juillet dernier avait été annulée pour des raisons de sécurité, après l'attentat de Nice sur la Promenade des Anglais.

Partager sur :