Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine de méthanisation dégage de fortes odeurs à Escrennes, les habitants se mobilisent

-
Par , France Bleu Orléans

A Escrennes, près de Pithiviers, l'usine de méthanisation émet de fortes odeurs nauséabondes. De quoi nourrir la colère d'habitants du village qui interpellent la mairie et l'usine.

Près de l'usine de méthanisation, une banderole s'affiche devant la maison la plus proche du site.
Près de l'usine de méthanisation, une banderole s'affiche devant la maison la plus proche du site. - DR

L'usine de méthanisation d'Escrennes, près de Pithiviers est inaugurée en novembre 2018. Est présent le ministre de la transition écologique, François de Rugy. Une usine "zéro odeur" est alors promise aux habitants.

Moins d'un an plus tard, c'est un constat d'échec qui est dressé par les habitants. Jean-Marie Desgrolard habite à 800 mètres de l'usine, et sent parfois de fortes odeurs chez lui. "Il peut arriver que je ne puisse pas sortir dans mon jardin, en fonction de la direction du vent, dénonce-t-il. A un moment donné, on n'en peut plus. Et tout cela est accompagné d'une certaine indifférence, _aucune solution n'est proposée pour pallier à cette situation_." Il cible notamment des camions qui arrivent non-bâchés à l'usine, alors que les règlements l'imposent. 

Cette usine a détruit ma vie." Vera, une habitante

Mais les soucis peuvent également être médicaux. Dans leur domicile, situés à une cinquantaine de mètres seulement de l'usine, Stevo et Vera Cestic souffrent. "J'ai les yeux qui pleurent, le nez qui coule, la gorge qui me fait mal et qui pique, souffle Vera. Cette usine a détruit ma vie." Son mari détaille : "Je ne peux pas faire une grillade dans le jardin, on ne peut pas inviter des amis, et _ça attire un nombre de mouches incroyable_." 

La fille de ce couple, Sandra, habite Orléans, mais elle vient fréquemment rendre visite à ses parents. Elle se rend compte des effets nouveaux de cette usine sur ces parents. Au mois de juin, elle emmène son père chez le pneumologue : "Il a dit à mon père qu'il faisait de l'asthme. Alors que normalement, mon père n'est pas asthmatique. Ma mère, elle, a de l'asthme de longue date, et en ce moment, elle fait des crises. Donc, oui, _cette usine a un impact sur leur santé à tous les deux_.

Des promesses d'une usine "zéro odeur"

L'objectif de ces habitants : obtenir des réponses, et des changements. Mais la mairie et l'usine apportent peu de réponses selon eux. Un banderole "Promesses non tenues, biogaz, Escrennes pue" est posée devant la maison du couple Cistic. Une page Facebook et une pétition ont été mises en ligne, pour faire parler de la situation. 

La colère vient notamment des promesses de cette usine, inaugurée par François De Rugy : "Quand on voit un ministre débarquer dans un petit village comme Escrennes, on se dit que c'est sérieux, que tout est en règle, témoigne Sandra. Cela avait l'air de rouler sur de bons rails, mais au bout du compte, les gens qui habitent là subissent les mauvaises odeurs." 

Ce mardi 16 juillet, une réunion, a priori organisée par la mairie, doit avoir lieu à 18h dans la salle des fêtes d'Escrennes, au sujet de l'usine de méthanisation. Contacté, le maire d'Escrennes n'a pas répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess