Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois a livré sa dernière voiture

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

L'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois a livré vendredi matin sa dernière voiture avant une fermeture définitive du site en 2014. La direction promet que ce scénario ne se répètera pas avant trois ans grâce au plan de compétitivité signé jeudi.

Des salariés du site PSA d'Aulnay manifestent contre la fermeture, à l'occasion de la sortie de la dernière voiture
Des salariés du site PSA d'Aulnay manifestent contre la fermeture, à l'occasion de la sortie de la dernière voiture © Radio France - Eric Damaggio

1973-2014 : après près de 40 ans d'activité, l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a livré comme prévu vendredi matin sa dernière voiture - une "Citroën C3 Héritage " - avant de fermer définitivement ses portes. Ensuite, l'usine fabriquera des pièces détachées jusqu'à sa fermeture définitive en 2014.

La C3, dernier modèle à être sorti de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois
La C3, dernier modèle à être sorti de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois © Radio France - Eric Damaggio

Pour les salariés du site, cet ultime épisode clôt un feuilleton entamé en janvier dernier par quatre mois de grève, puis par plusieurs centaines de départs après la signature en avril d'un plan social qui a supprimé 8.000 emplois, dont 3.000 à Aulnay-sous-Bois.

"Je ne veux plus entendre parler de PSA Peugeot-Citroën "

"Le groupe c'est terminé, je ne veux plus en entendre parler (...) C'est très difficile psychologiquement de supporter cela. Depuis le 16 janvier au ferrage on n'a pas produit une voiture. Nous ne sommes pas accompagnés du tout, c'est lamentable ", peste Valérie, une ancienne salariée du groupe qui s'inquiète de son avenir professionnel.

Julie Marie-Leconte de France Bleu 107.1 est allée à la rencontre des salariés vendredi matin >

Embauche à l'usine PSA au dernier jour de production - simul 7-10

Le patron du groupe Philippe Varin l'avait promis : "Nous proposerons une solution à chaque salarié. " Selon la direction, le reclassement des salariés "avance " et neuf salariés sur dix, "c'est-à-dire 2.700 personnes du site, sont reclassés ou en cours de reclassement ". "Moins de 300 personnes ne se sont pas encore manifestées ", a par ailleurs indiqué PSA.

Selon les syndicats, un millier de salariés attendent encore sur le site de savoir quand et où ils vont pouvoir partir. La phase de départs volontaires du plan social se termine le 31 décembre. Commencera ensuite une phase contrainte, pendant laquelle la direction doit proposer des reclassements en interne, avant l'envoi des premières lettres de licenciement le 1er avril.

Quel avenir pour le site d'Aulnay-sous-Bois ? Le point avec Julie Marie-Leconte >

Quel avenir pour le site PSA d'Aulnay-sous-Bois - simul 7-10

Le site d'Aulnay-sous-Bois en chiffres
Le site d'Aulnay-sous-Bois en chiffres
Choix de la station

À venir dansDanssecondess