Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Yonne continue de perdre des habitants

-
Par , France Bleu Auxerre
Yonne, France

Seuls dix-neuf départements en France sont dans cette situation. L'Insee a publié ce mercredi 27 décembre 2017 les derniers chiffres du recensement. Autrement dit, au premier janvier 2015, l'Yonne comptait 340.903 habitants, soit quasiment mille de moins en un an.

Auxerre a perdu 1.617 habitants entre 2010 et 2015, source INSEE
Auxerre a perdu 1.617 habitants entre 2010 et 2015, source INSEE © Maxppp -

Certaines zones de l'Yonne sont très affectées par la diminution de la population, notamment le Tonnerrois, l'Avallonnais et la Puisaye. Les villes du sud et du centre aussi perdent des habitants, dont Auxerre et Joigny.  En revanche, le nord lui gagne des habitants attirés par l'activité économique. 

Le nord de l'Yonne reste la zone la plus dynamique en population. Les villes du sud et du centre Yonne, en revanche, perdent des habitants
Le nord de l'Yonne reste la zone la plus dynamique en population. Les villes du sud et du centre Yonne, en revanche, perdent des habitants - INSEE

Pas d'affolement pour autant, sur cinq ans, l'Yonne n'a perdu que 1.600 habitants. Principalement dans les villes du sud et du centre du département. Auxerre, Joigny, Tonnerre, Avallon, Saint-Florentin se sont dépeuplées depuis 2010. Voici l'explication apportée par Pablo Debray, de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté : "on a un solde naturel, les naissances par rapport aux décès qui est légèrement négatif, notamment parce qu'on n'a pas grande ville dans l'Yonne. On sait que le solde naturel, les naissances, est surtout porté par les grandes villes, là où il y a de l'activité. Et les migrations de Paris vers le Sénonais existent encore mais tendent à se raréfier."

En effet, seule une zone garde une forte dynamique de population, c'est le sud du Gâtinais, avec des villages comme  Chaumot, Vernoy, Courtoin, Villeroy ou Savigny-sur-Clairis. Des communes portées par l'activité économique sur secteur avec la zone logistique au bord de l'A6 et le site de pièces détachées du groupe Renault. 

Le nord de l'Yonne gagne des habitants attirés par l'activité économique - Reportage de Renaud Candelier

Les zones rurales comme le Tonnerrois, l'Avallonnais et la Puisaye aussi perdent des habitants
Les zones rurales comme le Tonnerrois, l'Avallonnais et la Puisaye aussi perdent des habitants © Radio France - Denis Souilla
La périphérie d'Auxerre et le Sénonais sont portés par l'activité économique qui attire des nouveaux habitants
La périphérie d'Auxerre et le Sénonais sont portés par l'activité économique qui attire des nouveaux habitants © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess