Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'Yonne va continuer de gagner des habitants grâce aux migrations

mercredi 26 septembre 2018 à 16:51 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

La population de l'Yonne pourrait continuer à augmenter d'ici trente ans. C'est la projection révélée mercredi par l'INSEE. Une tendance plutôt rassurante après la perte de 1.600 habitants entre 2010 et 2015. L'Yonne serait même le troisième département le plus dynamique de la région.

L'Yonne pourrait gagner environ 6.000 habitants d'ici 2050 selon l'INSEE
L'Yonne pourrait gagner environ 6.000 habitants d'ici 2050 selon l'INSEE © Radio France - Maxppp

Yonne, France

Une tendance plutôt rassurante après la perte de 1.600 habitants entre 2010 et 2015. L'Yonne serait même le troisième département le plus dynamique de la région en 2050. Et si à l'avenir l'Yonne gagne des habitants, ce sera grâce aux migrations. 

Rester attractif pour les Parisiens

L'Yonne est vouée à accueillir de plus en plus de Parisiens. Le département devrait continuer à être attractif pour eux à condition que le marché immobilier et les politiques publiques restent favorables.  Car dans l'Yonne, il n'y a pas assez de naissances pour compenser les décès. Et cela va se renforcer. C'est donc grâce aux flux migratoires. que l'Yonne restera l'un des quatre départements sur les huit de la région Bourgogne Franche Comté. qui gagne encore des habitants en 2050.  

Une France coupée en deux

Mais on est loin des 30 à 40.000 personnes supplémentaires attendues en Côte d'Or et dans le Doubs. Loin aussi des fortes pertes de populations que devraient connaître la Nièvre et la Haute Saone aux alentours -30.000 personnes.  L'INSEE dessine là une France coupée en deux : celle des métropoles, dynamiques et en expansion et celle des zones les plus rurales, de plus en plus à l'écart. L'Yonne se trouverait d'ici trente ans quelque part entre les deux.

L'Yonne, un département vieillissant

Les Icaunais devraient aussi vieillir d'après l'INSEE. En 2050 un Icaunais sur trois aura plus de 65 ans.  Quant aux plus de 75 ans, ils seront 70.000, presque le double d'aujourd'hui. C'est un défi colossal qu'il va falloir relever en terme de santé, de transports, de logement adaptés ou d'aides sociales.