Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L214 crée une nouvelle polémique avec une vidéo de l'abattoir de chevaux à Equevillon dans le Jura

C'est LA vidéo qui fait le buzz en ce moment. L'association L214 diffuse les images des chevaux, pour la plupart d'anciennes bêtes de courses, blessés et abattus dans l'abattoir d'Equevillon dans le Jura et lance un nouveau stop au massacre. La méthode fait polémique.

Selon l'association L214, environ 13 000 chevaux ont été abattus en France enn 2016. Plus de la moitié d’entre eux sont des chevaux de course réformés
Selon l'association L214, environ 13 000 chevaux ont été abattus en France enn 2016. Plus de la moitié d’entre eux sont des chevaux de course réformés © Maxppp - Christian Beutler

Équevillon, France

Des images choc pour affirmer une nouvelle fois haut et fort qu'il n'est pas possible de tuer avec respect. Dans une nouvelle vidéo coup de poing (âmes sensibles s'abstenir) diffusée par Konbini, l'association L214 montre les images de chevaux blessés, maltraités, et abattus dans l'abattoir d'Equevillon dans le Jura. Ces images vous révoltent ? interroge l'association pour lancer un nouveau Stop au massacre ! et inviter à signer sa pétition en ligne. Mais la méthode crée une nouvelle fois la polémique.  

Attention, les images contenues dans cette vidéo sont susceptibles de heurter.

"On voit des chevaux de tout âge, certains apeurés, d'autres très confiants, qui viennent se faire caresser. Mais tous finissent avec un coup de pistolet à tige perforante dans le crâne, suspendus par une jambe à une chaîne d'abattage," s'indigne Isis La Bruyère, la porte-parole de l'association L214. "Ils sont alors saignés au couteau." Dans le même temps, reconnaît volontiers la militante de la cause animale, "cet abattoir est plutôt conforme à la réglementation". Mais à travers ces images l'association veut surtout affirmer une nouvelle fois haut et fort qu'il n'est selon elle pas possible de tuer des animaux avec respect.  

L'abattoir correspond à une demande locale, selon la FRSEA

Depuis la diffusion de la vidéo, les salariés de l'abattoir reçoivent un flot d'insultes. "Une fois de plus, c'est honteux", dénonce de son côté Frédéric Perrot, le président de la FRSEA en Bourgogne-Franche-Comté. "Ces gens s'attaquent à un dossier économique. L'abattoir de Champagnole a été reconstruit aux normes il y a quelques années, il est très récent. _Cet abattoir correspond aussi à une demande locale_, pour que les agriculteurs puissent développer des circuits courts et alimenter de petites boucheries", détaille encore Frédéric Perrot qui est producteur de céréales et de lait à Santans dans le Jura. 

C'est de l'agri-bashing" - Frédéric Perrot

"Cet abattoir est en zone de montagne, il a été voulu pour conserver un tissu économique local, c'est vraiment trop facile. On se demande ce que veulent vraiment ces gens-là, qui parlent d'abolitionnisme sur les animaux. On a du mal à comprendre ce type de raisonnement jusqu'au-boutiste. En fait c'est de l'agri-bashing de la part de gens sans foi ni loi", dénonce Frédéric Perrot en guise de conclusion.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu