Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L214 face aux éleveurs : journée de mobilisation à Rennes autour de l'élevage des poules en cage

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Militants de l'association de protection animale L214 et éleveurs se sont retrouvés face à face devant le siège du groupe industriel Avril, à Bruz près de Rennes, jeudi 18 avril. Les uns ne veulent plus d'oeufs issus de poules élevées en cage. Les autres dénoncent les méthodes des militants.

Le dialogue entre les deux parties s'est avéré difficile
Le dialogue entre les deux parties s'est avéré difficile © Radio France - Adrien Beria

Bruz, France

Des militants de la cause animale face aux éleveurs jeudi 18 avril à Rennes. L'association L214, connue pour ses vidéos "chocs" dans des élevages, est en pleine campagne de communication contre les œufs issus de poules élevées en cage. Les éleveurs bretons, eux, voient d'un très mauvais œil ces méthodes. 

Une campagne de pub

Tout commence par une campagne de publicité de l'association L214, dans le centre ville de Rennes. Une opération de tractage et d'affichage jeudi 18 avril entre midi et 14h. 

Les militants de L214 ont distribué des tracts aux Rennais en brandissant ces pancartes - Radio France
Les militants de L214 ont distribué des tracts aux Rennais en brandissant ces pancartes © Radio France - Adrien Beria

Par la suite, les militants décident de se rendre dans l'après-midi devant le siège du groupe agroalimentaire Avril, à Bruz, au sud de Rennes. Leur revendication : que le groupe s'engage à ne prochainement plus utiliser d’œufs de poules élevées en cage dans les produits déjà préparés - par exemple les gâteaux ou les biscuits. 

"Un engagement de leur part signifierait presque la fin de l'élevage en cage", espère Raphaëlle Martinez, militante L214

"On est pas là pour être contre les éleveurs ni contre le groupe Avril dans son ensemble, explique Raphaëlle Martinez, militante de l'association, on est là pour plus de progrès, plus de respect pour l'animal dans l'industrie". 

Une quinzaine de militants étaient présents - Radio France
Une quinzaine de militants étaient présents © Radio France - Adrien Beria

Les éleveurs remontés 

Avertis de cette action de l'association, les éleveurs bretons de plusieurs Fédérations départementales des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA), sont venus devant le site d'Avril. 

Plusieurs dizaines d'éleveurs ont passé l'après-midi à attendre les militants  - Radio France
Plusieurs dizaines d'éleveurs ont passé l'après-midi à attendre les militants © Radio France - Adrien Beria

Symboliquement, ils ont distribué des œufs aux voitures qui passaient. 

Des centaines d'oeufs distribués aux automobilistes en même temps que des tracts  - Radio France
Des centaines d'oeufs distribués aux automobilistes en même temps que des tracts © Radio France - Adrien Beria

Ces éleveurs dénoncent les méthodes de L214. Selon, eux, lorsque les militants s'introduisent dans des exploitations, la nuit, pour tourner leurs images, ils risquent de contaminer les animaux. "Il y a vraiment des éleveurs qui le vivent très, très mal", affirme Anne-Françoise Robin, éleveuse dans le Morbihan et membre de la FDSEA. 

"C'est vraiment un harcèlement auprès des éleveurs", regrette l'éleveuse et syndicaliste Anne-Françoise Robin 

Elle annonce que certains éleveurs pourraient porter plainte contre l'association et ses membres. 

Choix de la station

France Bleu